Skip to main content

Des impressionnantes façades aux décors somptueux, la France recèle de nombreux joyaux historiques qui valent vraiment le détour. Si vous aimez les immenses pierres qui racontent des histoires où que vous avez toujours rêvé d’avoir une vie princière à flâner entre les décors somptueux et les grandes salles de réceptions, ne manquez surtout pas les châteaux de la Loire !

Voici une sélection des châteaux de la Loire incontournables à visiter ! En voiture ou à vélo, embarquez pour une escapade folle pour découvrir ces demeures grandioses…

Découvrez la liste des châteaux de la Loire à visiter !

Henoo c’est l’application gratuite et collaborative qui vous permet de découvrir tous les lieux et activités touristiques aux alentours.

Le château d’Angers

Le château d'Angers

© Wikipedia – Raydou

Commençons le circuit par le château d’Angers. Cet ancien château prison qui renferme 6000 ans d’histoire peut paraître atypique puisqu’il possède deux faces. De l’extérieur, une forteresse aux 17 tours est construite au XIIIe siècle puis, une fois entré à l’intérieur de l’édifice, c’est un décor tout autre qui se dresse face à vous : un magnifique jardin et des bâtiments datant de la fin du Moyen-Age.

Ce château était essentiellement la demeure du roi René et des ducs d’Anjou. Le roi René, seigneur du XVesiècle, est à l’origine de nombreux aménagements de la forteresse et a marqué son histoire. D’ailleurs, René conquit le cœur des Angevins qui le considèrent comme le seigneur des arts et des bons plaisirs, d’où son surnom le « bon ».

Cette double face fait la particularité de ce superbe édifice. À l’intérieur, vous pourrez notamment y découvrir la grande salle comtale qui date du Xe siècle et qui a accueilli François Ier au début du XVIe siècle. Aujourd’hui, ne subsiste que quelques pans de mur de cette salle qui fut à l’époque romaine, l’un des plus grands bâtiments qui accueillait des cérémonies.

Profitez d’une agréable balade sur les remparts, dans les jardins, les bâtiments résidentiels et ne manquez surtout pas les précieuses tapisseries de l’apocalypse. Nous devons ces véritables trésors au duc Louis Ier d’Anjou qu’il commande vers 1375. La plus grande et la plus ancienne tapisserie du monde illustre le texte de l’Apocalypse selon Saint Jean, dernier livre de la Bible.

Le château de Brissac

Le château de Brissac

© Wikipedia

Le château de Brissac est le plus haut château de France. Surnommé le « Géant du Val de Loire », il est une merveille, propriété et résidence des ducs de Brissac depuis 1502. Il est édifié au cœur d’un parc qui se dessine au cours des siècles, au cœur des étendues de verdure.

Sa position stratégique lui confère rapidement une vocation militaire. Foulques Nerra le fait construire après la défaite des Anglais par Philippe Auguste au XIe siècle. Comptant jusqu’à 7 ou 8 niveaux et 200 salles, il est un chef-d’œuvre architectural à la façade baroque. Deux tours datant du XVe siècle subsistent, témoignant de l’ancienne bâtisse.

Le château fort passe de mains en mains au fil des siècles jusqu’aux Berzé en 1435. Jacques de Berzé, en hérite et s’y installe avec sa femme Charlotte de Valois.

Ces murs de pierre renferment une histoire malheureuse et une terrible légende… Un jour, Jacques est surpris de constater que sa femme est trop proche d’un de ses amis, Pierre de Lavergne. Furieux, il a assassiné sa femme, et son ami  la rejoint très vite.

Le drame cause de graves préjudices à la famille Maurevrier-Brézé et les pousse à quitter Brissac. Le fantôme de cette jeune femme serait revenu dans son passé tragique comme une âme perdue le temps des nuits fiévreuses…

Le château de Saumur

Château de Saumur

© Canva

Au Xe siècle, Saumur subit sa première fortification sous l’impulsion de Thibaut Ier, comte de Blois. Les premières pierres sont posées autour de l’abbaye bénédictine Saint-Florent.

En 1203, le roi Philippe Auguste occupa la bâtisse, incendiant les anciennes fortifications. Il décide de fortifier la position et construit un donjon. Le château est devenu la forteresse royale du roi Saint-Louis en 1227.

Possession des ducs d’Anjou aux XIVe et XVe siècles, le château de Saumur est le dernier exemple des palais princiers érigés à la fin du Moyen Âge par la dynastie des Valois. Il est transformé en forteresse royale au début du XIIIe siècle. Le Roi René y réside et le château revient au domaine royal après sa mort en 1480.

Après avoir servi de résidence à différents gouverneurs, la forteresse se voit donner un rôle de prison aux XVIIe et XVIIIe siècles. Fort heureusement, l’édifice ne subit pas de dédommagements pendant la Révolution et Napoléon 1er décide de le transformer en prison d’Etat.

Avec la restauration de la Monarchie, il devient un dépôt d’armes et de munitions en 1814. Sa restauration commence seulement au début du XXe siècle, lorsque l’Etat décide de le racheter dans le but d’y installer le musée municipal.

Le château de Brézé

Le château de Brézé

© Wikipedia – Rbeaud

Il s’agit du plus étonnant des châteaux de la Loire, unique en son genre. En réalité, c’est un château sous un autre qui émerveille chacune des personnes qui s’y rend. C’est ce qu’on appelle un habitat troglodytique : une architecture consistant à aménager des habitats souterrains ou creusés dans le rocher à flanc de montagne.

Tout commence par la roche de Brézé datant du IXe siècle. Elle a été creusée à 9 mètres sous terre dans une optique de protection des invasions vikings. Ainsi, pouvait y vivre pendant plusieurs semaines 15 à 20 personnes.

Le château est érigé sur les terres des seigneurs de Brézé. C’est en effet en 1448, que Gilles de Maillé-Brézé obtient l’autorisation de fortifier cette bâtisse Renaissance de style italien aux transformations néogothiques.

Flânez dans l’exceptionnel chemin de ronde souterrain creusé dans la roche, un site très rare. Jusqu’au XVIe siècle, le réseau souterrain s’agrandit et les douves se creusent permettant l’accès à d’autres salles comme des pièces de la vie quotidienne (boulangerie ou écuries par exemple).

Pour l’anecdote, au Moyen-Age, on ne mangeait pas de desserts sucrés (arrivant au XVIe siècle). On cuisait les desserts dans des fours de très petite taille, c’est de là que viennent les gâteaux nommés petits-fours !

À la surface, vous pourrez découvrir des trésors de ce château Renaissane comme la somptueuse chambre Richelieu par exemple ou encore celle de Dreux-Brézé émaillée de boiserie en chêne.

Le château de Brézé est une propriété privée, il appartient à Karine et Jean de Colbert. La magie opère depuis des siècles dans cet édifice et possède une histoire exceptionnelle qui perdure.

Le château de Chenonceau

Château de Chenonceau 

© Canva

L’impressionnant château de Chenonceau de style première Renaissance enjambe le Cher dans lequel se reflètent ses blanches façades.

À l’origine, Jean II Marques sollicite Charles VII dans le but d’en reconstruire un sur le domaine. S’ensuivit en 1432 la construction de la tour de guet qui subsiste toujours sur la rive suivit du corps de logis près d’un siècle plus tard.

A la mort de François Ier en 1547, son fils Henri II s’empresse d’offrir Chenonceau à sa favorite Diane de Poitiers, elle commandera alors un pont à cinq arches et fera dessiner un vaste jardin. Pour découvrir la petite anecdote du financement de ces aménagements c’est ici !

Folle de rage, Catherine de Médicis contraint Diane de Poitiers à restituer Chenonceau et à accepter en échange celui de Chaumont-sur-Loire à la mort d’Henri II.

Chenonceau retrouve une certaine gloire au XVIIIe siècle et le fermier général Claude Dupin prend la possession du château. Son épouse Louise y fait venir des philosophes, artistes, écrivains et savants dont le célèbre Jean-Jacques Rousseau.

Le potager, le labyrinthe, la ferme, le parc aux ânes, les jardins de Diane de Poitiers et de Catherine de Médicis… C’est un véritable joyau de la Renaissance tant par son incroyable architecture que par la richesse de son histoire… Un immanquable !

Le château de Chambord

Le château de Chambord

Le château de Chambord

Ce véritable emblème de la Renaissance Française est édifié à partir de 1519 à la demande de François Ier. Bien que l’identité de son architecte demeure inconnue, le château de Chambord est unique, influencé par le travail de Léonard de Vinci.

À la fin du Moyen-Age, au Xe siècle, Chambord accueille d’abord une forteresse destinée aux comtes de Blois. La bâtisse passe de la maison de Châtillon, à celle des ducs d’Orléans en 1397, puis, elle est rattachée à la couronne de France lorsque Louis d’Orléans devint Louis XII.

L’édifice est achevé au règne de Louis XIV. Le Roi Soleil réside à plusieurs reprises dans le monument, des séjours marqués par la chasse et le divertissement. L’intérieur est aménagé, Louis XV y loge successivement son beau-père Stanislas Leszczynski, roi de Pologne. (Ce roi est d’ailleurs très lié à l’histoire de Nancy, découvrez 6 lieux liés à Stanislas à Nancy !)

Chambord échappe à la destruction lors de la Révolution mais il est longuement abandonné jusqu’à ce que Napoléon n’en fasse don en 1809 au maréchal Berthier. L’ensemble du Domaine est ensuite offert au duc de Bordeaux mais les événements politiques qui le conduisent en exil ne lui permettent pas d’habiter l’édifice.

Au deuxième étage du château se situe le musée de la chasse et de la nature, ouvert en 1971.

Le château d’Amboise

Le Château d’Amboise

Du Moyen Âge au XIXème siècle, son histoire est témoin direct de la grande histoire de France du roi Charles VIII et de la reine Anne de Bretagne.

L’édifice appartenait à la puissante maison d’Amboise avant d’être rattaché à la couronne en 1434. Le château, résidence principale du roi François Ier durant la Renaissance est témoin de l’ascension de ce roi.

L’édifice surplombe la vallée de la Loire et offre aux visiteurs un panorama imprenable. Son mobilier gothique atteste du raffinement artistique de la première Renaissance Française, agrémenté de ses jardins paysagers, ce site est un véritable chef-d’œuvre architectural.

Ayant vu passé le roi Charles VIII puis Louis XII, François Ier… Amboise se transforme peu à peu en résidence royale. L’édifice attira de nombreux artistes venus de l’Europe, notamment Léonard de Vinci qui passera les trois dernières années de sa vie aux côtés du Roi.

Le génie italien repose au sein du château. Chaque année, les visiteurs du monde entier viennent se recueillir sur sa sépulture, dans le joyau de l’art gothique : la chapelle Saint Hubert.

Le château de Langeais

Chateau de Langeais

© J.B.Rabouan – chateau-de-langeais.com

Langeais est reconstruit par Louis XI en 1465 et se compose de deux châteaux : la tour de Foulques Nerra et le château de Louis XI. C’est le donjon le plus ancien de France.

C’est dans cette bâtisse que se déroulera le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne en 1491, événement à l’origine du rattachement du duché à la royauté française.

Très bien conservé et peu remanié au fil des siècles, Langeais est construit dans des styles Moyen Âge et Renaissance. C’est un exemple d’architecture de la fin de la période médiévale.

Les intérieures offrent des collections et objets exceptionnels de l’époque. Entre mobilier richement sculpté, tapisseries des XVe et XVIe siècles et carreaux de pavements à motifs médiévaux, les décors ont de quoi vous éblouir.

Découvrez le séduisant parc arboré et profitez d’une promenade entre cèdres et séquoias aboutissant à un belvédère offrant un panorama sur la Loire !

Le château de Blois

Le château de Blois

© Hôtel de France et de Guise

Dressé au cœur de Blois, la forteresse présente un somptueux panorama de l’art et de l’histoire des châteaux de la Loire.

C’est un exemple unique de l’évolution de l’architecture française du XIIIe au XVIIe siècle et présente une diversité de styles. Il a accueilli 10 reines et 7 rois de France !

Découvrez la grande salle seigneuriale du XIIIe siècle,  l’aile gothique de Louis XII,  l’aile Renaissance de François Ier, l’aile classique de Gaston d’Orléans ou encore la grande salle seigneuriale… Ces façades et salles incarnent quatre grandes époques de l’architecture française.

Découvrez le célèbre escalier de François Ier en vis orné de pilastres, salamandres (emblèmes du roi) et autres motifs à l’antique, côté cour.

En 1498, Louis XII entreprend d’importants travaux de restauration, il aménage le château et les jardins pour y installer la Cour de France.

Il possède une collection de plus de 35 000 œuvres. Le château abrite le Musée des beaux-arts de Blois au premier étage de l’aile Louis-XII. En pénétrant dans ce magnifique chef-d’oeuvre, mille ans d’histoire s’ouvrent à vous !

Le château de Chaumont-sur-Loire

Le château de Chaumont-sur-Loire

© Wikipedia

Bâtie vers l’an 1000, la forteresse de Chamont-sur-Loire est construite pour surveiller la frontière entre les comtés de Blois et d’Anjou. Lors de la bataille contre le comte d’Anjour, le comte Eudes II, Gilduin de Saumur alias le Diable de Saumur, fit tant remarquer sa bravoure qu’on le récompensa en lui faisant don du château de Chaumont.

Sa petite-nièce, Denise de Fougères épouse en 1039 Sulpice Ier d’Amboise. Ainsi, la bâtisse passe dans les mains de cette famille et y restera pendant cinq siècles. Pierre d’Ambroise se révolte contre le pouvoir royal et Louis XI ordonne en 1465 de brûler et de raser Chaumont pour le punir. Par la suite, Charles II d’Amboise reconstruit l’édifice, il est chargé d’inaugurer sa métamorphose dans le style Renaissance.

Le 31 mars 1550, la reine Catherine de Médicis l’achète à la famille d’Amboise et s’en sépare en 1560 pour acquérir le celui de Chenonceau. Diane de Poitiers reprend alors Chamont-sur-Loire.

L’édifice accueille chaque année dans ses jardins le Festival International des jardins.

Si cet article vous a plu vous pouvez découvrir d’autres châteaux :

Les châteaux de France à visiter
Les plus belles résidences royales de France

Sources : 

Youtube – Météo à la carte
Youtube – Le centre des monuments nationaux

Camille Ngondy

Content Manager chez Henoo 🧡