Notre-Dame de l'Assomption, une église surprenante

Corcieux, Grand Est, France
Image du carousel qui illustre: Notre-Dame de l'Assomption, une église surprenante  à Corcieux
Image du carousel qui illustre: Notre-Dame de l'Assomption, une église surprenante  à Corcieux
Iconly/Bold/Arrow - Right 2
1 / 2
Iconly/Light-Outline/Upload

En 1944, le village de Corcieux est détruit à plus de 80% par l’armée allemande lors de sa retraite forcée. L’église communale est incendiée dans la nuit du 14 au 15 novembre. Dès 1946, une église temporaire en bois et béton est construite pour permettre la continuité du culte. Œuvrant sur le chantier de reconstruction de la cathédrale de Saint-Dié, l’architecte Marcel Texier se penche alors sur le projet avec un plan en « T ». Trois dates marqueront l’avancée des travaux : - Pose de la première pierre en septembre 1955 - Bénédiction des cloches en décembre 1948 - Bénédiction de l’édifice en juin 1957 - Consécration de l’édifice en avril 1963 L’extérieur L’église est faite en gré rose des Vosges, tout comme la cathédrale de Saint-Dié-Des-Vosges. Le gré rose est en forme de moellon, c’est-à-dire en pierre taillée à la masse. Cette technique permet de construire rapidement. Les pierres sont fixées entre elles par un mortier. La tour porche est le seul vestige de l’église avant sa destruction. Elle est surmontée d’un bulbe et d’un lanternon. Un escalier mène à son sommet. L’intérieur A la fin des années 1950, les dons des paroissiens ont permis de financer la réalisation des nouveaux vitraux. Les maquettes ont été dessinés par François Bertrand et transformés en vitraux par l’artiste Gabriel Loire. On peut dénombrer : - 24 verrières dans la nef qui symbolisent les litanies de la Vierge - La rose du chœur symbolise l’Assomption de la Vierge. Ce vitrail a un diamètre impressionnant de 4,30 mètres ! - Les 4 vitraux des chapelles font référence au fait que la commune de Corcieux se trouve sur un des chemins menant à Saint-Jacques de Compostelle. - La verrière du tympan du porche qui raconte le martyr de Corcieux en 1944. La date est inscrite dans une cartouche. Deux anges supportent le message suivant : « Croissez roseaux, bruissez feuillages, je porterai l’églantine, 6 juin 1944. ». Il s’agit d’un passage de l’appel du Général de Gaulle diffusé sur la radio anglaise BBC! Seul le maquis de Corcieux y répondra dans l’Est de la France. - 3 vitraux ont la particularité de retracer la vie de Sainte Bologne, rarement représentée dans les Vosges. Chrétienne, elle est rejetée par son père et part dans la campagne de la Haute-Marne. Elle refuse les avances du général romain Julien Ptolémée. Pour se venger il ordonne que ses soldats lui cassent les dents, lui brûlent le ventre et la poitrine. Elle est placée ensuite dans un tonneau hérissé de pointes et jetée du haut d’une colline. La jeune femme est toujours en vie alors le général lui tranche la tête. La légende raconte que Bologne aurait traversé la rivière à la nage pour déposer sa tête dans un pré, emplacement actuel du village éponyme. La particularité de cette église est d’avoir une charpente métallique! Elle est masquée par des caissons de béton et placée sur une première structure en bois.

Informations pratiques & Contact
34 Impasse de l’Exploitation, 88430 Corcieux, France


Office's image: Destination Vosges Portes d'Alsace
Destination Vosges Portes d'Alsace
Office de tourisme

Aucun horaire spécifiés
Henoo Application illustration - CTA go to app

Découvrez les expériences à proximité de "Notre-Dame de l'Assomption, une église surprenante "

Questions fréquentes

Quelles sont les activités gratuites à faire à Corcieux?

Que faire quand il pleut à Corcieux ?

Quels sont les meilleurs musées à visiter à Corcieux ?

Quels sont les festivals et événements culturels à ne pas manquer à Corcieux ?