Skip to main content

La Bretagne regorge de châteaux à découvrir, entre châteaux forts et châteaux sortant de l’ordinaire. Nous ne pouvons que vous conseiller de profiter de la richesse patrimoniale de cette région. 

Pour retrouver une sélection des plus beaux châteaux en Bretagne, n’hésitez pas à consulter notre liste sur l’application Henoo.

Henoo, c’est l’appli qui vous permet de découvrir et partager le patrimoine qui vous entoure !

Château de Fougères (Ille-et-Vilaine)

Château de Fougères Bretagne - Ille-et-Vilaine

© Mon Nuage

Le château féodal de Fougères fait partie des châteaux forts français les plus imposants et est une des plus belles forteresses d’Europe, avec une superficie de deux hectares. Il est situé dans la partie ouest de la ville de Fougères.
Érigé pendant près de 400 ans, sa construction s’étend du XIIe siècle (début de la construction des fondations) au XVe siècle. Le but initial de sa construction était militaire, afin de défendre le nord-est du duché de Bretagne. 

Il est même inscrit comme site archéologique depuis 1914. 

Bien que le logis seigneurial soit en ruine, vous pourrez y contempler les remparts, formant trois enceintes et qui ont la chance d’avoir été très bien préservées. 
L’architecture de ces remparts révèle alors une vraie construction militaire : Entre tours carrées possédant un rôle défensif et les tours circulaires permettant aux protecteurs du château de ne pas avoir d’angles morts pendant leurs tirs. 
Certaines tours sont également ouvertes à la visite ! Vous pourrez découvrir la tour carrée de la Haye-saint-Hiliaire (XIIe siècle), donnant accès à la basse-cour, la tour Mélusine (XIVe siècle), qui défend le châtelet d’entrée, la tour Raoul (XVe siècle), ou encore la tour du Hallay. 

Côté architecture, le Château de Fougères est bâti sur un site naturellement protégé par un rocher, qui émerge des marécages qui l’entourent. Des Douvres se sont également formées grâce au Nançon, affluant du Couesnon (rivières). La structure du château est faite en granite et en schiste et les toits du château sont, quant à eux, faits en ardoise. 

Pour la petite histoire, le château est à l’origine un château fait de bois et de terre. Ce premier château fort appartenait à la famille de Fougères au XIe siècle, mais fut ruiné en 1166 par le siège d’Henri II Plantagenêt. Il fut alors démantelé et le donjon rasé, pour être reconstruit à partir du XIIIe siècle. 

Le château se visite ainsi librement, durant environ 1h30. Vous y retrouverez des mises en scène visuelles et sonores pour vous immerger dans le Moyen-Âge et comprendre l’histoire de la construction de ce château. Un parcours ludique est même prévu à destination des enfants ! De quoi ravir petits et grands. 

Domaine de Suscinio (Morbihan)

Château du domaine de Suscinio dans le Morbihan en Bretagne

© Les Infos du Pays Gallo

Situé sur la presqu’île de Rhuys dans la commune de Sarzeau, le Domaine de Suscinio est une véritable merveille médiévale. Il est situé entre marais et forêt et séparé de la mer par une fine dune, lui conférant alors un cadre bien particulier unique dans le département. 

Les marais et le château de Suscinio constituent alors un site protégé et classé Espace Naturel Sensible, en raison de la richesse de la biodiversité présente. Le château est également classé Monument historique. 
Des visites guidées sont proposées pour ceux désireux de mieux découvrir l’incroyable faune et flore avoisinant le château. Des sentiers aménagés vous permettront de vous balader tout autour de ce territoire et de profiter ce moment pour vous évader. 

Construit au début du XIIIe et achevé au XVe siècle, ce château fort était initialement une résidence de loisirs pour les Ducs de Bretagne. C’était ainsi un lieu plein de vie au Moyen-Âge, témoin de la vie bouillonnante des ducs et de la société. Il fait ainsi partie de la grande lignée des châteaux érigés en Bretagne par les certains ducs. 

Le château est par la suite peu à peu dégradé par divers évènements (tempête, manque d’entretien, etc) et connais divers propriétaires. Il est alors laissé à l’état de ruine jusqu’en 1840. Cette même année, Prosper Mérimée alors inspecteur général des Monuments historiques, en profite pour le classer sur la première liste des Monuments historiques. 
Les travaux de restauration qui ont suivi ont pu redonner à ce château une apparence presque entière, qui était alors qualifié de ruine depuis la Révolution. 

Afin de faire revivre l’esprit et les légendes de ce château, sont organisés tout au long de l’année divers événements et animations, afin de faire revivre l’esprit de ce château, comme par exemple : reconstitution d’un campement de chasse, tir à l’arbalète ou encore un spectacle nocturne projeté sur les murailles en été. 

Château de Montmuran (Ille-et-Vilaine)

Château fort de Montmuran en Ille-et-Vilaine

© Bretagne Romantique

Bâti du début du XIIe siècle à la fin du XVIIe siècle et remanié au XVIIIe, le Château de Montmuran est un lieu chargé d’histoire en Bretagne. De style à la fois médiéval et classique en raison de sa longue période de construction mélangeant ainsi les styles architecturaux, il est classé Monument historique depuis 2003. 
Il est situé aux Iffs, commune entre Rennes, Dinan et Saint-Malo. 

Le château actuel est composé de deux tours d’origine datant du XIIe siècle, d’un massif châtelet de défense du XIVe siècle à l’entrée du château, composé lui-même de deux tours, de douves et de deux ponts-levis fonctionnant toujours. Vous pourrez également y admirer une belle orangerie datant du XVIIIe siècle, ainsi qu’une chapelle qui a vu grand nombre de mariages y être célébrés. Dans la chapelle,  vous pourrez vous amuser à trouver le vitrail reconstituant l’histoire de Bertrand du Guesclin qui y fut adoubé. (Lien anecdote). 

Enfin dans la partie centrale, on retrouve la salle des gardes et un petit musée, qui retrace l’histoire des différents propriétaires des lieux. Vous pourrez même compléter la visite en empruntant le chemin de ronde historiquement utilisé par les gardes. 

Sa situation géographique lui permet d’offrir une vue imprenable sur la campagne environnante. 

Pour garder ce château vivant, des visites guidées et même parfois costumée pour plus d’immersion y sont organisées ! 

Château des Rohan à Pontivy (Morbihan)

Château fort des vicomtes de Rohan à Pontivy dans le Morbihan

© Pontivy Communauté

Situé à Pontivy, ce château a été érigé du XVe au début du XVIe siècle pour les vicomtes de Rohan. Sa construction fut essentiellement à l’initiative de Jean II de Rohan, alors que Pontivy était depuis 1396 la capitale de la vicomté des Rohan. 

Une de ses particularités est d’être l’un des derniers châteaux forts construits en Bretagne.
Avec ses murs très épais, ses larges fossés et ses tours massives, le château incarne l’architecture militaire bretonne de la fin du XVe siècle. À cette époque, les châteaux forts tentent de s’adapter au développement des armes à feu dans leur construction. Comme d’autres châteaux de la région, il fut construit avec du « mâchicoulis breton », c’est-à-dire l’utilisation de schiste et de granit. C’est en effet une caractéristique des châteaux forts de la péninsule. 

En plus de l’aspect défensif, il avait aussi été pensé pour être confortable et décoré. On peut y retrouver notamment des lucarnes sculptées, des descentes d’eau ouvragées ou encore des cheminées ornementées. 

Le château est actuellement fermé au public en raison de l’effondrement de sa courtine en 2014 à cause d’une tempête. Néanmoins des panneaux sont implantés aux abords du château pour expliquer son histoire aux visiteurs. 

En 1953, le château est classé monument historique et appartient toujours à un descendant des vicomtes de Rohan, Josselin de Rohan, . Ce dernier décida de louer le château à la ville de Ponitvy par bail emphytéotique de 99 ans, pour la somme d’un franc symbolique. La ville devait alors assumer toutes charges du propriétaire, ainsi que l’entretien, la restauration et la valorisation du château. 
En décembre 2014, en raison de l’effondrement de la courtine et donc du montant des restaurations que la ville allait devoir supporter, Josselin de Rohan accepte de vendre le château pour un euro symbolique à la ville qui en devient le propriétaire en 2015.

Le choix de Pontivy n’est pas anodin, pour découvrir l’anecdote c’est ici.

Château du Taureau (Finistère)

Château fort du Taureau dans le Finistère

© chateaudutaureau.bzh

Situé dans la commune de Plouezoc’h, dans la baie de Morlaix, l’histoire de ce château est riche en rebondissements.
Il y a eu en réalité deux forts de construits. Le second et actuel a été construit entre 1690 et 1745, sur un îlot rocheux en pleine mer, par le célèbre architecte Vauban. 

Classé Monument historique depuis 1914 et ouvert au public depuis 2006, le château du Taureau, véritable joyau de notre Histoire, accueille plus de 20 000 visiteurs par an. Il se visite en fonction de son accessibilité avec les marées. 

Ce fort a été construit suite aux conséquences de l’échec de la rencontre du Camp du Drap d’Or en 1520, rencontre entre les rois de France et d’Angleterre, à la suite de laquelle les relations entre les deux royaumes se sont dégradées. 
C’est alors qu’en 1522, une flotte anglaise attaqua la ville de Cherbourg puis alla vers Morlaix. Le jour de l’attaque fut choisi le jour de la foire de Guingamp, faisait que tous les notables et soldats étaient absents, laissant alors la ville sans défense. Pas moins de 60 navires s’approchèrent alors des côtes avec des soldats anglais déguisés en marchands pour ne pas éveiller les soupçons. Une fois la nuit tombée, les Anglais prirent la ville sans aucune résistance. Pillages, massacres d’habitants n’ayant pu fuir et autres incendies d’habitations ravagèrent la ville. Les Anglais furent ensuite chassés et tués par l’armée française qui arriva à l’aube, pour sauver ce qui restait de la ville. 

C’est donc à la suite de cet évènement qu’il fut décidé de construire un fort dans la baie de Morlaix afin de protéger les lieux d’une telle nouvelle attaque. Le fort fut bâti à cet endroit sur un îlot rocheux, car l’emplacement obligeait alors les navires emprunter l’unique passage possible pour rejoindre les côtes, qui était ainsi à portée de tir de canon. 

Un premier fort fut donc construit à la fin du XVIe siècle et fut reconstruit en 1614 en raison de dégradations. 
Néanmoins en 1689, l’architecte Vauban visita le fort et le jugea trop bas, trop petit et en mauvais état. Les travaux du second et actuel fort commencèrent donc sans attendre en 1690. 

Château de la Bourbansais (Ille-et-Vilaine)

Château de la Bourbansais en Ille-et-Vilaine

© Mes Sorties Culture

Le château de la Bourbansais est situé dans la commune de Pleugueneuc et a été classé Monument historique en 1959. Il fut construit à la fin du XVIe siècle et a connu quelques agrandissements au XVIIIe siècle. 

L’origine de ce site remonte à très longtemps, puisque ce sont les romains qui l’ont aménagé, en transformant les marécages en terres agricoles. Quelques éléments subsistent de ce temps, comme un statère d’or (pièce de monnaie antique) de la tribu des Riedones, des pierres ayant servi à construire ma chaussée de l’étang et le dispositif de drainage du marécage qui est aujourd’hui presque complètement comblé . 

Nous allons maintenant vous présenter l’actuel château. 

Pour commencer par présenter la demeure, elle a été la propriété des Huart pendant trois générations. Ils étaient conseillers au parlement de Bretagne et réalisent pendant leur présence de magnifiques embellissements dans le domaine. 
Le château a gardé toute son authenticité grâce à la décoration d’époque que l’on retrouve à l’intérieur. Le salon meublé du XVIIIe siècle ainsi que la salle à manger avec la vaisselle d’apparat illustrent le quotidien des notables du siècle des Lumières. On retrouve même dans le salon un des chefs-d’œuvre de l’ébéniste Mancel, « Le Petit salon Bleu ». 
Au gré de vos déambulations dans les pièces du château, vous pourrez voir diverses « curiosités », rappelant qu’il a été habité un temps par des membres de la compagnie des Indes et des marins. Des œuvres d’art ramenées lors de voyages ornent en effet les lieux. 

Girafes du parc zoologique de la Bourbansais

© Le Télégramme

Côté extérieur, on retrouve un jardin à la française qui a été sublimé par des statues et autres ornements. Un jardin potager proposant même une visite guidée sur les plantes et légumes est à votre disposition.  
À noter que les jardins ont même reçu le label « Jardin remarquable », ce qui fait une raison de plus de venir les admirer. 

Le château comporte également dans le domaine un zoo ! Vous pourrez y retrouver 400 animaux de 60 espèces différentes, comme des tigres de Sibérie, des tamanoirs géants ou encore des géladas d’Éthiopie. Le zoo est soucieux de la préservation de ces espèces protégées ainsi que des milieux naturels. C’est pourquoi on y retrouve un cadre végétal reconstituant l’environnement naturel de chaque espèce. 

Les activités à faire dans le château et son domaine sont donc nombreuses et raviront également les enfants.

Château de Trévarez (Finistère)

Château néogothique de Trévarez dans le Finistère

© Familiscope

Le château de Trévarez est situé dans la commune de Saint-Goazec. 
Il fut construit entre 1893 et 1907 à l’initiative de James du Kerjégu, alors président du conseil général du Finistère. Le but de cet édifice était d’accueillir les relations mondaines de son propriétaire et par conséquent de montrer sa puissance financière. Il fut ainsi réalisé par l’architecte Destailleurs. 

Le château est aussi surnommé le « Château Rose », en raison de ses briques rouges et de ses briques associées au granite de Kersanton. 

Il se démarque également des autres châteaux de la région par différents aspects. 
Il est tout d’abord caractéristique du style éclectique (tendance en architecture qui consiste à mêler des éléments empruntés à différents styles ou époques de l’histoire de l’art et de l’architecture). Le château combine les styles victoriens, néogothique et comporte des éléments de décoration bretons, créant ainsi un mélange original.
Enfin il était très moderne pour l’époque, car équipé des avancées technologiques les plus récentes du début XXe siècle : structure métallique, ascenseur, chauffage central et électricité. 

De plus il a été classé Monument historique depuis 2009 et possède également de nombreuses distinctions, « Patrimoine du XXI siècle » et « Jardin remarquable ». 

L’histoire du château de Trévarez est néanmoins assez mouvementée.
Son propriétaire décéda en 1908 et c’est sa fille qui hérita du château. Ce dernier fut réquisitionné par les mariniers Allemands lors de la Seconde Guerre Mondiale et l’édifice fut bombardé par la Royal Air Force en 1944, ravageant alors une partie de sa toiture. Le château est alors tombé peu à peu à l’abandon, jusqu’à ce que le Conseil général du Finistère ne rachète le domaine dans les années 1960. Le parc puis le château ont alors été restaurés, mais l’édifice a continué de souffrir des intempéries pendant de nombreuses années. 

Le public ne peut donc accéder qu’à deux salles non meublées : la salle à manger et la bibliothèque. Néanmoins les anciennes écuries, sont quant à elles bien restaurées et aménagées. Le manège est surmonté d’une verrière et de quelques salles disposées autour de ce dernier, étant alors un bel espace d’exposition. 

Château de Bienassis (Côtes d’Armor)

Château de Bienassis dans les Côtes d'Armor

© Ville-Erquy

Le château de Bienassis est le dernier château à ne pas manquer en Bretagne. 
Situé dans la commune d’Erquy, il a été construit du XVe au XVIIe siècle. Son propriétaire initial était le roi François Ier et il est classé Monument historique depuis 1945.

Cette demeure seigneuriale à la façade de grès rose d’Erquy, a d’abord été érigé comme un château fort par le seigneur de Bretagne Jean Ier de Quélénec, il est reconstruit au XVIIème siècle par Gilles Visdelou de la Goublaye. Son mur d’enceinte est crénelé, bordé par d’impressionnantes douves ainsi que des remparts. Après avoir franchi le pont, qui était jadis un pont-levis, vous accéderez directement à la cour d’honneur. On retrouve également dans ce domaine un parc forestier, un jardin à la française et un potager médiéval. 

Cette demeure est actuellement toujours habitée par la même famille depuis maintenant plus d’un siècle, qui nous permet de visiter leur logis de juin à septembre. 
On pourra retrouver dans le château un rez-de-Chaussée meublé, le grand salon, la salle des gardes, la salle à manger (où l’on peut contempler des porcelaines de Chine, du Japon et de Bayeux, des meubles de style Louis XIV et de la Renaissance bretonne), la cuisine, la chapelle. Tous Cces éléments témoignent d’une maison qui est restée vivante. 

Pour les enfants, de nombreuses activités sont proposées comme des jeux médiévaux, des ateliers et des chasses aux trésors.

Découvrez les châteaux à visiter en Alsace
Découvrez les châteaux forts à visiter en France
Découvrez que faire pour un week-end insolite en Bretagne

 


Sources :

 

chateaudeharoue.fr
detoursenfrance.fr
tourismebretagne.com
morbihan.com
ville-pontivy.bzh
labourbansais.com
parcsetjardins.fr
chateau-bienassis.com