Skip to main content

Paris est une ville qui attire des millions de touristes chaque année.

La ville regorge de monuments, de musées et d’attractions qui valent le coup d’œil.

Paris est l’une des villes les plus visitées au monde. Avec ses monuments historiques et sa culture, elle est une ville magnifique, qui n’a jamais perdu sa popularité. Nous vous présentons quelque monument de la ville de Paris et ce qu’ils racontent au sujet de l’histoire de France.

Découvrez notre liste des plus importants monuments de Paris sur l’application Henoo !

Découvrez la liste Henoo

Henoo c’est l’application gratuite et collaborative qui vous  permet de découvrir et partager le patrimoine qui vous entoure !

 

La Tour Eiffel

Tour Eiffel,10 monuments de Paris et leur histoire

Tour Eiffel | Nook

Lieu le plus emblématique de France, il semblait évident de citer la Tour Eiffel !

Entourée du parc « Mars Champs-Elysées » elle s’élance vers le ciel dans un cadre verdoyant et naturel, un pur bonheur pour les joggeurs et amoureux de balades romantiques.

C’est un monument haut d’une histoire qui remonte à plusieurs siècles. En effet, la tour a été construite en 1889 par Gustave Eiffel pour l’Exposition universelle française, de simple installation temporaire qui devait être détruite, elle est finalement devenue le symbole de la ville.

Lorsqu’elle a été construite, elle était la tour la plus haute du monde pendant quarante ans. Le coût total de sa construction a été évalué à 1,5 million d’euros.

Le saviez-vous ? En hiver, la Tour Eiffel rétrécit de 4 à 8 centimètres. Lorsque la température augmente, il reprend sa taille d’origine. En effet, par temps chaud, la dilatation du métal fait bouger le monument, avec une inclinaison record de 18 cm en 1976.

L’Arc de Triomphe

Arc de Triomphe,10 monuments de Paris et leur histoire

Arc de Triomphe | Nook

L’Arc de Triomphe de l’Étoile est un monument historique français situé sur la place de l’Étoile, à Paris.

Il vous faudra gravir 284 marches pour atteindre le sommet de l’Arc de Triomphe mais on vous rassure, vous aurez de quoi savourer cette victoire au sommet ! Du haut de la terrasse panoramique, le point de vue que nous offre l’Arc de Triomphe est une véritable merveille permettant d’embrasser d’un regard tout Paris.

L’Arc de Triomphe est souhaité par Napoléon Ier dès 1806 au lendemain de la bataille d’Austerlitz sous ces paroles « Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de triomphe » se référant alors aux arcs de triomphe érigés sous l’Empire romain. Ainsi, l’architecte Jean-François Chalgrin s’inspire de l’arc romain de Titus mais s’en distingue avec ses dimensions sans précédent et l’absence de colonnes.

L’Arc de triomphe est inauguré en 1836 sous le règne de Louis-Philippe, qui le dédie aux armées de la Révolution et de l’Empire.

Le saviez-vous ? L’aviateur français Charles Godefroy a fait passer son avion de chasse par l’arche afin d’honorer les pilotes qui ont sacrifié leur vie pendant la Première Guerre mondiale.

Basilique du Sacré-Coeur

Basilique du Sacré Coeur,10 monuments de Paris et leur histoire

Basilique du Sacré Coeur | Nook

La Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, dite du Serment National, est un lieu de culte depuis l’Antiquité.

Des Druides gaulois, sanctuaire romain dédié à Mars et Mercure à l’ancienne église Saint-Pierre de Paris, église Louis VI du XIIe siècle près de l’Abbaye Royale de Montmartre en passant par le Roi et sa femme Savoie d’Adélaïde… La colline a toujours été sacrée !

La Basilique du Sacré-Cœur est née d’un vœu national (et non seulement parisien) en 1870, lorsque la guerre éclate entre le France et l’Allemagne. En effet, suite à la défaite militaire de la France, ce souhait de bâtir une église dédiée au Sacré-Coeur de Jésus à Paris naît, en signe de pénitence, de confiance, d’espérance et de foi.

C’est en 1873 que l’Assemblée nationale vote le projet de construction, elle est inaugurée officiellement en 1891.

Le saviez-vous ? Un miracle se produit en avril 1944 : 13 bombes éclatèrent sur le Sacré-Coeur sans faire aucune victime.

Place et Obélisque de la Concorde

Place de la Concorde,10 monuments de Paris et leur histoire

Place de la Concorde | Nook

Au pied de l’avenue des Champs-Élysées s’étend sur 8,64 hectares la place de la Concorde qui se distingue de ses sœurs par l’Obélisque de Louxor qui se dresse en son centre.

L’Obélisque est âgé de 3 300 ans avec J-C et érigé en mai 1998. Son charme est aussi dû aux prestigieux hôtels qui la bordent et les deux fontaines monumentales (Fontaine des Mers et Fontaine des Fleuves).

Fontaine des Mers,10 monuments de Paris et leur histoire

Fontaine des Mers | Nook

Créée en 1772, la plus importante création du siècle des Lumières est d’abord célèbre pour avoir été l’un des lieux d’exécution pendant la Révolution Française. C’est entre autres sur celle-ci que Louis XVI et Marie-Antoinette furent guillotinés. Le nom qu’elle porte aujourd’hui a été choisi par le Directoire pour honorer la réconciliation des Français après les excès de la Terreur.

Son nom change plusieurs fois au cours de l’histoire témoignant de l’instabilité des régimes politiques Français depuis 1789 et traduisant ainsi les séries d’événements joyeux, tragiques ou glorieux qui se sont déroulés sur son sol.

Entre 1836 et 1846, l’architecte Jacques-Ignace Hittorf façonne et la transforme pour devenir celle que l’on connaît de nos jours.

De plus de 22 mètres de haut et dépassant les 200 tonnes, cette imposante colonne a plus 3000 ans d’Histoire. L’Obélisque était installé en Egypte à l’entrée du temple de Louxor.

Le saviez-vous ? L’obélisque de la Place de la Concorde est le plus vieux monument de Paris ! Édifié par le pharaon Ramsès II au 13e siècle avant JC, l’obélisque symbolise un rayon de soleil, hommage au dieu du soleil Amon, son rôle serait d’entretenir un lien entre le monde des dieux et le monde des hommes. C’est un gage d’amitié pour le travail de Champollion, qui a été le premier à traduire les hiéroglyphes.

Le voyage de l’obélisque remonte au XIXe siècle, en 1839, et durera plus de deux ans. C’est enfin le 25 octobre 1836 que plus de 200 000 spectateurs ont assisté à l’élévation de l’obélisque sur la place de la Concorde, place représentant la royauté.

Ensuite, l’histoire de son déplacement a été ajoutée sur les quatre côtés du piédestal avant que l’obélisque soit coiffé d’une petite pyramide recouverte de feuilles d’or en 1998, sous la présidence de Jacques Chirac.

La Sainte Chapelle

Vitraux de la Sainte Chapelle Paris

Sainte Chapelle Paris | Nook

La Sainte-Chapelle, également appelée Sainte-Chapelle du Palais, est une chapelle palatine construite sur l’Ile de la Cité à Paris, à la demande de Saint Louis, pour abriter la Sainte Couronne d’épines, un morceau de la Vraie Croix et diverses reliques de la Passion qu’il possédait depuis 1239.

Loin d’être une église classique, la Sainte-Chapelle est un véritable chef-d’œuvre, se distinguant par l’élégance et la hardiesse de son architecture inspirée de l’art gothique ! Construite au XIIIe siècle comme sanctuaire pour recueillir les reliques du Christ, elle est la première des Saintes chapelles à être édifiée.

Sainte Chapelle à Paris

© pariscityvision.com

Ornée d’un ensemble unique de quinze fenêtres et d’une rosace qui forme un véritable mur de lumière, laissez-vous séduire par les 1113 vitraux faisant aujourd’hui la richesse de ce joyau gothique rayonnant.

Dans la catégorie des édifices les plus impressionnants de la capitale, la Sainte-Chapelle occupe une place prépondérante ! C’est alors sans surprise qu’elle est le troisième monument géré par le Centre des monuments nationaux le plus visité après le Mont Saint-Michel et l’Arc de triomphe de l’Étoile.

Le saviez-vous ? En arrivant aujourd’hui à la Sainte-Chapelle, on découvre d’abord la Chapelle Basse. Cette belle salle possède un plafond orné de moulures et de voûtes à ogives, elle ne peut cependant pas rivaliser avec la chapelle haute et les 113 vitraux qu’elle comporte.

Cette deuxième salle a toujours été plus prestigieuse que la première : elle était à l’origine destinée à abriter des reliques et était réservée au roi et à sa famille, tandis que la chapelle basse était réservée uniquement au personnel du Palais.

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Cathédrale Notre-Dame de Paris | Nook

L’histoire de la cathédrale Notre-Dame est étroitement liée à l’histoire de France.

C’est l’un des monuments les plus emblématiques de la capitale si ce n’est du pays. Maurice de Sully, évêque de Paris, propose la construction d’une église-cathédrale dédiée à la Vierge Marie s’inscrivant dans un grand chantier de réaménagement de la ville. Sa construction s’étend sur environ deux siècles, de 1163 au milieu du XIVe siècle.

La cathédrale devient au fil des années un haut lieu de culte et s’agrandit pour devenir un modèle de l’architecture religieuse.

Durant la Renaissance, les goûts évoluent, son attrait est délaissé. Les artistes de la Renaissance se détournent de l’art gothique considéré comme « l’œuvre de barbares ». Ils camouflent les piliers, recouvrent les murs et arcades d’immenses tapisseries et tentures. De grands aménagements ont lieu au XVIIIe siècle.

Malmenée par les intempéries et la Révolution, la cathédrale subit de nombreux actes de vandalisme, des statues sont décapitées, les verrières sont brisées, les pavements défoncés, le sol encombré de gravats… Si bien qu’elle menace de s’effondrer au XIXe siècle.

Heureusement pour elle, elle connaît un regain de popularité grâce à Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, l’État décide donc de travaux de restauration au XIXe siècle.

Alors que le tragique incendie remonte à 3 ans, le chantier de reconstruction de la cathédrale est toujours en cours. Une réouverture au printemps 2024 reste envisagée.

« En 2024, vous verrez dans le ciel de Paris briller la flèche qui ne sera plus la flèche de Viollet-Le-Duc mais de Philippe Villeneuve [l’architecte en charge de la reconstruction – NDMLR] ! » a déclaré le général Jean-Louis Georgelin au début du chantier. On espère que notre belle cathédrale retrouvera bientôt toute sa splendeur et sa gloire d’antan !

Le saviez-vous ? Elles datent de la fin du XIIe, début XIIIe siècle, on les compte parmi les plus anciennes de Paris. On appelle « la Forêt » les charpentes du chœur et de la nef de Notre-Dame puisque la totalité de cette charpente représente l’équivalent d’une forêt de chênes de 21 hectares.

Opéra de Paris – Palais Garnier

L'Opéra Garnier de Paris

© myscena.org

L’Opéra de Paris est la compagnie française d’opéra et de ballet qui succède à celles réunies en 1669 au sein de l’Académie royale de musique.

La construction de l’Opéra résulte d’une succession de rebondissements dans le milieu des théâtres parisiens.

Cet opéra a été appelé « Opéra de Paris » jusqu’en 1989, date de l’ouverture de l’Opéra de Bastille. Il prend donc le nom de son architecte « opéra Garnier » ou « palais Garnier ».

La première pierre de l’Opéra est posée le 21 juillet 1862. Pendant la guerre franco-allemande de 1870-1871, le chantier est arrêté et l’Opéra sert de magasin. Il est difficile de poursuivre les travaux, le coût du chantier s’avérant bien plus important que ce qui avait été prévu.

Mais la nuit du 28 au 29 octobre 1873, un tragique événement vient donner un coup de pouce à Garnier : l’Opéra Le Peletier prend feu ne laissant que quelques murs calcinés. On demanda à Garnier d’accélérer les travaux et on lui accorda six-millions neuf cent mille francs supplémentaires !

L’Opéra Garnier est achevé le 30 décembre 1874 et inauguré par le président de la République, le maréchal de Mac-Mahon, le 5 janvier 1875.

Le Panthéon

Panthéon - Paris

© arrivalguides.com

Cette merveille architecturale perchée sur la montagne Sainte Geneviève fait partie des monuments les plus prestigieux de la ville ! Ce véritable temple de la Nation française de style néo-classique a pour vocation d’origine, au XVIIIe siècle d’être une église qui rendrait hommage à Sainte-Geneviève, Sainte Patronne Paris.

À travers cette architecture religieuse exemplaire, Soufflot répondait au vœu de Louis XV de glorifier dignement la monarchie en la personne de la sainte Geneviève mais de répondre aussi à son désir caché qui était de concurrencer l’Eglise Saint-Pierre de Rome en créant un monument aussi somptueux au cœur de la capitale.

Depuis la Révolution française, il a pour vocation d’honorer de grands personnages ayant marqué l’Histoire de France (outre les carrières militaires normalement consacrées à l’Hôtel des Invalides).

Au XIXe siècle, il reçoit une affectation tantôt religieuse, tantôt patriotique. En effet, le rôle politique ou religieux du Panthéon a toujours fait l’objet de polémiques. C’est depuis la fin du 19e siècle que les Français illustres y sont définitivement honorés.

Les cendres des grands Hommes de la Nation y sont abritées : Hommes politiques, écrivains, scientifiques, résistants, défenseurs des valeurs républicaines…. Les plus grands esprits Français de Victor Hugo à Voltaire en passant par Rousseau, Zola ou encore Marie Curie et depuis le 1er Juillet 2018, Simone Veil, ce monument est un véritable trésor et lieu de mémoire.

Côté architecture, les murs du Panthéon sont recouverts de peintures du XIXème siècle et les plafonds ornés de jolies décorations. Au centre, vous pourrez découvrir le Pendule de Foucault : découverte majeure de notre civilisation attestant la preuve de la rotation de la Terre (pendule visible également au Musée des Arts & Métiers).

Le saviez-vous ? Certains défunts furent éjectés du Panthéon ! C’est le cas de Mirabeau, qui avait été inhumé au Panthéon mais qui en fut sorti 3 ans plus tard puisqu’accusé de corruption. Il fut remplacé le jour même par Marat… qui sera lui aussi expulsé 5 mois plus tard… À ce jour, leurs corps n’ont pas été retrouvés.

Le cimetière du Père-Lachaise

Cimetière du Père-Lachaise Paris

© unjourdeplusaparis.com

Le cimetière du Père-Lachaise ouvert le 21 mai 1804, est très certainement le cimetière le plus célèbre de Paris voire du monde. Il tient son nom du confesseur du roi Louis XIV, le père François d’Aix de La Chaise.

Si Paris regorge de cimetières fascinants (Montparnasse, Montmartre, Batignol), celui-ci est à bien des égards le plus surprenant et le plus beau. Le cimetière accueille un bon nombre de célébrités du monde entier. Il accueille chaque année plus de trois millions et demi de visiteurs, ce qui en fait le cimetière le plus visité au monde !

En vous promenant dans les rues pavées, vous tomberez sur des cerisiers, érable, châtaignier, saule pleureur, noyer… Conçu par l’architecte Alexandre Brongniart, le cimetière du Père-Lachaise compte environ 5 000 arbres répartis sur une superficie de 44 hectares. La conception du cimetière mêle parc à l’anglaise et lieu de recueillement.

De différents styles de l’art funéraire sont représentés : tombe gothique, caveau haussmannien, mausolée à l’antique… Le visiteur croisera alors les sépultures de personnes célèbres : Honoré de Balzac, Guillaume Apollinaire, Frédéric Chopin, Colette, Jean-François Champollion, Jean de La Fontaine, Molière, Yves Montand, Simone Signoret, Jim Morrison, Alfred de Musset, Edith Piaf, Camille Pissarro, Oscar Wilde.

Le saviez-vous ? Le succès du cimetière fut d’abord mitigé, les Parisiens réticents à voyager trop loin de Paris pour enterrer leurs proches. Avec ruse, les dirigeants de l’époque décident d’y déplacer deux hommes populaires en 1817 pour la rendre plus attractive, Molière et Jean de la Fontaine ainsi que le couple légendaire Héloïse et Abélard.

Il a fallu peu de temps… La commercialisation est née ! Une opération pour faire passer le cimetière de 2 000 tombes en 1815 à… 33 000 en 1830 avec plus de 70 000 de nos jours !

Le Palais Royal

Palais Royal et jardin Paris

© fashionnetwork.com

Le Palais Royal est un ensemble imposant situé en face du Musée du Louvre construit par l’architecte Jacques Lemercier, bâtisseur de la Sorbonne. Il abrite maintenant le conseil d’État et la Comédie Française.

C’est le témoignage de trois siècles d’architecture. À l’origine Richelieu achète en 1624 l’hôtel de Rambouillet pour 90 000 francs. En plus d’être proche du Louvre, l’hôtel est bordé par un fragment  de l’enceinte de Charles V qui peut, s’il est démoli, fournir un grand espace en ville derrière son hôtel. Le Palais-Royal s’appelait d’abord le « Palais-Cardinal ».

, le corps principal datant de 1634 devient la résidence royale de la famille d’Orléans en 1661. À sa mort, le Cardinal lègue son palais au roi Louis XIV.

La régente Anne d’Autriche s’y installe de 1643 à 1652, quittant les appartements du Louvre, pour profiter du jardin où peuvent jouer le jeune Louis XIV et son frère. Cependant, pendant les troubles de la Fronde, des insurgés entrent de force dans le Palais-Royal et défilent devant le lit royal. Louis XIV sera marqué et ne voudra plus y résider.

Le palais est donc cédé au frère du Roi et restera de longues années dans la famille des ducs d’Orléans.

Les travaux ont été achevés et remaniés aux XVIIIe et XIXe siècles. Véritable lieu de loisir des parisiens et des touristes entouré d’antiquités monumentales très élégantes du XVIIIe siècle.

Somptueux et paisibles, les jardins s’étendent majestueusement dans un superbe ensemble architectural tourné vers l’avenir avec ses colonnes de Buren.

Le saviez-vous ? Louis XIV a failli s’y noyer ! Comme dit précédemment, Richelieu lègue le Palais à Louis XIII en 1642. Le roi y installe alors sa femme la reine Anne d’Autriche et leur fils Louis XIV, âgé de 4 ans.

Louis XIV adore jouer dans les jardins. Un jour, le jeune garçon échappe à la surveillance de sa nourrice et manque de se noyer dans l’un des bassins du jardin ! Il sera tout de même sauvé.

Nous espérons que cet article vous a plu ! Pour découvrir davantage de lieux à visiter à Paris nous vous recommandons :

Que faire et visiter à Paris au printemps 2022 ?
Paris : 10 lieux secrets et insolites
Paris : 6 belles statues à découvrir

sacre-coeur-montmartre.com
pariszigzag.fr
notredamedeparis.fr
culturezvous.com
unjourdeplusaparis.com
parisinfo.com
stillinparis.com