Skip to main content

Perpignan, bien que réputée pour ne pas avoir un grand intérêt, est nichée entre mer et montagne et possède sa propre identité qui lui vaut le surnom « la belle catalane ». Mêlant différentes cultures, la ville promet un dépaysement culturel où vous découvrirez le célèbre Palais des rois de Majorque, ses musées et ses nombreux atouts touristiques.

De plus, Perpignan est nichée dans le magnifique département des Pyrénées-Orientales et jouit d’une position privilégiée constituant un point de passage obligé pour le voyageur. C’est dans les alentours de la capitale que l’on peut découvrir la beauté des paysages et l’atmosphère agréable qui s’en dégage toute l’année !

Alors prêt à goûter au parfum ibérique et découvrir la ville de Perpignan et ses alentours ?

Les 5 incontournables à Perpignan

La Citadelle de Perpignan et le Palais des rois de Majorque

Rue des Archers

Palais des rois de Majorque Perpignan

© Canva

La citadelle des rois de Majorque domine une colline au cœur de la ville et constitue un témoin de son passé tumultueux. Construite en forme d’étoile, dans laquelle on peut noter la patte de Vauban, la Citadelle est une immense enceinte fortifiée entourant le Palais des Rois de Majorque.

Bien qu’elle fût démantelée au début du XXème siècle, certains vestiges sont encore visibles aujourd’hui, notamment ses fortifications médiévales tel que l’iconique Castillet. La Citadelle est occupée par le Palais des rois de Majorque.

Construit au XIIIe siècle, cet imposant palais naît de la volonté de Jacques II et témoigne de la puissance du royaume de Majorque. En effet, de 1276 à 1344, Perpignan fut la capitale de ce royaume. Commencé dans un style roman et achevé dans un style gothique, c’est l’une des plus vieilles résidences royales de France.

À partir du XVIè siècle, les ingénieurs français et espagnols (Louis XI, Vauban, Charles Quint) le fortifient pour le transformer en citadelle. Du haut de la tour de l’Hommage vous pourrez profiter d’un superbe panorama sur Perpignan, les Pyrénées et le massif du Canigou.

Le Castillet de Perpignan

Pl. de Verdun

Le Castillet Perpignan

© Palauenc05 – Wikipedia

Nous l’avons mentionné juste au-dessus, le Castillet est le véritable emblème de la ville ! Cette tour en brique rouge et marbre de Baixas est érigée au XIVe siècle sous le règne de Pierre IV d’Aragon et constituait la porte principale de Perpignan.

Transformé en prison entre les XVIIème et XVIIIème siècles, il abrite aujourd’hui le musée des Arts et Traditions populaires Casa Paira retraçant l’histoire et l’ethnographie locale.

Grimpez les 142 marches de son donjon pour découvrir une très belle vue sur la ville !

La cathédrale Saint-Jean-Baptiste

1 Rue de l’Horloge

Cathédrale Saint Jean-Baptiste Perpignan

© Canva

Cette magnifique cathédrale est vraiment à ne pas manquer à Perpignan ! De style gothique méridional, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste est construite entre 1324 et 1509 en remplacement de l’église Saint-Jean le Vieux devenue trop petite.

Imposante et impressionnante  par ses dimensions, elle renferme de magnifiques retables religieux, notamment sur la vie de Saint-Jean-Baptiste et le Campo Santo, un cloître cimetière qui ouvre sur une immense cour entourée d’arcades gothiques en marbre blanc.

L’église fut érigée en cathédrale en 1602. La cathédrale et l’ancienne église Saint-Jean le Vieux sont ouvertes à la visite.

Musée d’art Hyacinthe Rigaud

21 Rue Mailly

Musée d'art Hyacinthe Rigaud

© Jean-Pierre Dalbéra – Wikipedia

Ce musée très intéressant présentant un panorama de l’histoire de Perpignan du XVe au XXe siècle regroupe une collection de peintures et art décoratif, d’art gothique catalan et de peintures modernes : vous pourrez admirer des œuvres d’artistes tels que Maillol, Picasso ou encore Lurçat.

Le musée Hyacinthe Rigaud est installé dans deux hôtels particuliers de la ville et tend à rendre hommage à Hyacinthe Rigaud, un peintre portraitiste né à Perpignan. Des expositions temporaires jalonnent le parcours et mettent en lumière des artistes en lien avec Perpignan.

L’Hôtel Pams

18 Rue Emile Zola

Hôtel Pams Perpignan

© Wayne77 — Wikipedia

Ce somptueux hôtel est un hôtel particulier acheté par Pierre Bardou, héritier du papier à cigarette JOB qui le fait construire en 1872.

Après sa disparition et après la construction d’une usine à verrière d’architecture métallique, sa fille Jeanne et son beau-fils, l’homme politique Jules Pams vont transformer la maison en un somptueux hôtel dessiné par l’architecte Léopold Carlier.

Ce dernier va remodeler l’escalier monumental en l’ornant de peintures de Paul Gervais, il sera à l’origine des salons d’apparat, du patio-jardin paradisiaque et ses galeries Art nouveau.

Deux ans après le décès de sa femme en 1916, Jules Pams se remarie avec Marguerite Holtzer et meurt en 1930. Cette dernière vendra l’Hôtel Pams à la ville de Perpignan en 1946.

Si l’on s’attarde sur les  détails, vous pourrez admirer le somptueux décor végétal Art nouveau du « puits du jour », un tableau de Madame Jules Pams par Jacques-Émile Blanche, une sculpture de Raymond Sudre…

Que faire aux alentours de Perpignan

Argelès-sur-Mer

Argelès-sur-Mer

© Canva

Argelès-sur-Mer est un village charmant, niché au pied du massif Albères ayant la montagne pour panorama et la mer pour horizon. Rimant avec détente, art de vivre, tourisme vert et plaisirs balnéaires, c’est une expérience qui est à vivre peu importe la saison et vos envies.

Entre ses côtes sablonneuses et ses criques, le village possède également un port, un superbe patrimoine, une culture propre, une gastronomie goûteuse et offre des domaines viticoles à arpenter ainsi que des balades et randonnées dans un cadre sauvage et préservé.

Un petit séjour dans ce village au charme catalan vous promet tout bonnement des souvenirs mémorables. Petit conseil pour profiter d’un panorama remarquable, rendez-vous dans le parc de Valmy, sur les hauteurs de la ville !

Ce n’est pas tout ! Argelès-sur-Mer est également la « capitale européenne du camping ». Les amateurs de vacances en mobil home y trouveront leur bonheur ! Pour partir en toute saison et être certain de passer un agréable séjour vous pouvez opter pour cette sélection : camping Argelès-sur-Mer !

Collioure

Collioure - Village Occitanie

© Canva

Cette petite station balnéaire à l’atmosphère paisible est située sur les bords de la Méditerranée. Un petit village à découvrir près de Perpignan qui regorge de richesses maritimes et architecturales.

Entre ses balcons fleuris, ses ruelles piétonnes bordées de façades colorées et son beau port, ce village de pêcheur est un véritable havre de paix aux couleurs vives. Son château royal qui se dresse sur une colline, ses belles églises ou encore son emblématique moulin vous émerveilleront à coup sûr ! Ce lieu de villégiature a d’ailleurs (sans grande surprise) inspiré les plus grands artistes tels que Matisse, Derain ou Picasso.

Pour découvrir d’autres villages dans la région Occitanie, vous pouvez consulter cet article !

Céret

Céret

© Canva

Bienvenue dans la Capitale de la Cerise ! Céret est un véritable décor de carte postale aux couleurs catalanes. Situé entre le Canigou et la frontière espagnole, c’est un incontournable lors de votre séjour dans les Pyrénées Orientales !

En flânant dans ses rues pavées bordées de platanes, découvrez les belles places cachées avec leurs restaurants et cafés, vous ferez la rencontre de la fontaine des 9 jets, l’ermitage de Saint-Ferréol, Fontfrède ou encore le Pont du Diable à la légende mystérieuse…

Si vous y allez fin mai ou début juin, vous pourrez profiter de la Fête des cerises ou encore du festival de Sardane fin juillet ! Céret fut aussi l’un des hauts lieux du cubisme, où Pablo Picasso et Georges Braque installèrent leurs chevalets et peignirent de nombreuses toiles au début du XXe siècle. Comme Collioure, la cité catalane a inspiré bien d’autres artistes.

Alors ne manquez pas son Musée d’Art moderne qui regroupe de nombreuses œuvres de ces artistes.

La forteresse de Salses

Forteresse de Salses

© Canva

Construite à la fin du XVe siècle par le roi Ferdinand II d’Aragon, la forteresse de Salses est un lieu emblématique des Pyrénées Orientales. Gardienne du paysage catalan, c’est un bel exemple d’architecture militaire espagnole.

Elle fut en effet longtemps le verrou entre la Catalogne et la France et permettait de résister aux invasions, c’était une véritable machine de guerre. Le traité des Pyrénées en 1659 lui fait perdre sa vocation défensive, elle devient alors une prison. Au XVIIème siècle, Vauban restaura partiellement les fortifications de la forteresse de Salses.

Aujourd’hui, c’est une visite historique incontournable. Entre ses dédales de coursives, ses douze mètres d’épaisseur de muraille, ses batteries d’artilleries et son donjon entièrement fortifié, vous aurez l’impression de plonger dans un chapitre de l’histoire de France.

Le train jaune

Train Jaune Pyrénées Orientales

© Herbert Ortner – Wikipedia

Et si vous partiez à la découverte de l’emblématique train jaune de Cerdagne ? Surnommé « le Canari » par les habitants de la région, le train jaune sillonne les hauteurs du département et est le plus haut chemin de fer à voie métrique d’Europe !

À l’origine, le train servait à relier les hauts plateaux de Cerdagne au reste des Pyrénées-Orientales. C’est une fabuleuse alternative pour admirer la diversité des paysages des Pyrénées-Orientales.

Le train dessert 22 gares entre Villefranche-de-Conflent et Latour-de-Carol. Pour profiter d’un panorama à couper le souffle, vous pouvez vous arrêter à la gare de Bolquère, nichée à plus de 1 500 mètres d’altitude.

C’est également l’occasion de vous rendre à Villefranche-de-Conflent, une superbe cité fortifiée. Vous pourrez y voir de magnifiques sites naturels : le pic du Canigou dont nous avons déjà parlé et les Orgues d’Ille-sur-Têt.

Un voyage insolite entre montagnes et paysages de vallées !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un j’aime juste en dessous et à le partager !