Skip to main content
France

Top 6 des œuvres street-art à Nancy

Par 4 mars 2022mai 16th, 2022No Comments

Si vous êtes amateur de street art ou simplement curieux, vous pourrez faire de belles découvertes artistiques à Nancy. La ville cherche en effet depuis quelques années à enrichir ses œuvres d’art à ciel ouvert. En flânant dans ses rues, vous aurez peut-être la surprise de tomber nez à nez avec l’une d’entre elles.

Pour découvrir davantage d’œuvres de Street Art à Nancy, rendez-vous sur le Parcours Art à Nancy – ADN sur le site de DESTINATION NANCY.
L’office de tourisme met à votre disposition toutes sortes de guides, pass et de nombreuses informations pour avoir accès plus facilement à la culture et au patrimoine de Nancy. Pour en savoir plus et ne rien manquer c’est ici !

Vous pouvez retrouver l’histoire qui se cache derrière toutes les œuvres Street Art de Nancy dans cette liste en téléchargeant Henoo, l’appli qui te permet de découvrir et partager le patrimoine qui t’entoure !

Voir la liste

La fresque « Stan »

« Stan » (crédit photo : Meurthe et Moselle Tourisme)

La fresque Stanislas, appelée « Stan », a été réalisée à l’occasion du 250ème anniversaire du roi Stanislas, par le street artiste Jeff Aérosol. Ce dernier est un précurseur de l’art urbain et est un des plus grands artistes de street art de France. Sa spécialité est la réalisation d’œuvre avec des pochoirs. On lui doit notamment l’œuvre « Chuuuttt !!! », réalisée sur 350 m2, située place Stravinski à Paris. Il réalise des œuvres dans le monde entier, comme à Bruxelles, Los Angeles, Istanbul ou encore Pékin.

Invité par la ville de Nancy, l’artiste a réalisé l’œuvre du 6 au 12 juin 2016 et elle a été inaugurée dès le lendemain. Cette fresque ne mesure pas moins de 16 mètres de hauteur. Afin de préparer ses pochoirs, Jeff Aérosol s’appuie habituellement sur des photos retravaillées numériquement. N’ayant évidemment pas de photo de Stanislas, il s’est basé sur la statue du roi Stanislas située au centre de la place Stan. Ainsi, ce n’est pas moins de 150 pochoirs qui ont été nécessaires à sa réalisation. L’artiste a également travaillé son œuvre en multipliant les effets d’émiettement, pour introduire des nuances, là ou d’habitude, le pochoir tranche fermement.
Pour cette étape minutieuse et demandant beaucoup de temps, Jeff a été aidé par des renforts plutôt particuliers : les 80 élèves de la section Arts Plastiques du lycée Poincaré.

Le portrait est également accompagné d’une belle citation du roi Stanislas :

« La vérité est comme le soleil : une éclipse peut l’obscurcir, mais elle ne saurait l’éteindre ».

Localisation : Cette fresque est située précisément sur le mur face à la porte Sainte-Catherine, à l’angle de la rue Sainte-Catherine et de la rue de l’Ile de Corse.

Le Coeur du Grand Nancy

Le coeur du Grand Nancy (crédit photo : Wikipedia)

Le cœur du Grand Nancy est une œuvre réalisée par l’artiste contemporain italo-argentin, Jorge Orta.

La sculpture est située place de la République à Nancy. Elle a été inaugurée le 20 juillet 2003, à la même période où se déroulaient à Nancy les 14ème Jeux Mondiaux des Transplantés. Il s’agit d’une manifestation mondiale qui rassemble tous les deux ans des athlètes, depuis 1978. Leur venue à Nancy, du 19 au 27 juillet 2003, était une première pour la France. C’était aussi la première compétition internationale organisée par le Grand Nancy.

C’est donc pour marquer cet évènement inédit, qu’une commande a été passée au plasticien Jorge Orta.
L’œuvre est composée de cœurs en bronze superposés, ressemblant à de vrais cœurs anatomiques, rappelant ainsi la nécessité et l’importance du don d’organes. Ces cœurs ont été fondus chez Huguenin, une fonderie d’art située à Vézelise (commune à 30km de Nancy). Autre élément notoire de la sculpture, le cœur doré à l’or fin et placé au sommet de l’œuvre contient la charte du don, réalisée par 35 000 collégiens du département.

L’artiste célèbre donc à travers cette sculpture le don d’organes et tente de sensibiliser le grand public à la nécessité de la transplantation pour certaines personnes.

Localisation : Place de la République

« Giulia »

Fresque « Giulia » (crédit photo : Meurthe et Moselle Tourisme)

Réalisée en 2015 par le célèbre portraitiste anglais David Walker, cette fresque monumentale est une des plus grande que l’artiste ait réalisé en France.

Elle représente un portrait de femme aux dimensions démesurées mais plein de richesse, avec des traits doux et un regard rêveur qui ne manquera pas de vous happer si vous avez l’occasion de croiser sa route.
Sa particularité est d’avoir été réalisée à la bombe aérosol, sans aucun pinceau ou brosse. Ce travail minutieux a été réalisé à main levée et a permis d’obtenir cette explosion de couleurs, qui donne vie à la rue dans laquelle elle se trouve.
Cet immense visage est haut d’une douzaine de mètres et large de 6 mètres. La fresque a été réalisée sur un mur entier du centre-ville de Nancy.

« Giulia » est ainsi devenue une œuvre incontournable du paysage artistique urbain nancéien. C’est également une des premières œuvres de street art dans la ville de Nancy, qui précédera un certain nombre d’autres dans les années suivantes.

Ce projet était à l’initiative de la galerie Mathgoth (galerie d’art parisienne), avec le soutien de la ville de Nancy et du CCAS.

Localisation : A l’intersection entre la rue Léopold Lallement et la rue Saint-Thiébaut.

Morse Attacks, Opération Neptune Suite et Fin

Morse Attacks (crédit image : Nancy Tourisme)

Cette œuvre singulière représente un morse parachutiste, fixé à 12 mètres de haut sur une façade de Nancy. Il a été imaginé par l’artiste nancéien Gilbert Coqalane et a été inauguré en juin 2018.

Cette œuvre fait écho à l’histoire du soldat américain John Steele, qui est resté accroché au clocher de l’église de la commune de Sainte-Mère-Église le 5 juin 1944, la nuit précédant le débarquement de Normandie.
Gilbert Coqalane a détourné avec humour ce fait historique en remplaçant le soldat par une reproduction à l’échelle du Morse des collections du Muséum-Aquarium de Nancy. La démarche artistique de ce dernier est ainsi souvent basée sur une nouvelle narration, détruisant les anciennes représentations.

Cette œuvre est une commande de la ville de Nancy, en partenariat avec le Voyage de Nantes et le Muséum-Aquarium. L’œuvre était en effet exposée à Nantes avant d’être à Nancy.
Elle est fixée sur le mur en face du Muséum-Aquarium. La pose de l’œuvre sur la façade a par ailleurs mobilisé 5 personnes, une nacelle et une grue pour la hisser.

N’hésitez pas à aller contempler ce morse sortant de l’ordinaire lors de votre prochaine visite dans le coin.

Localisation : sur le mur en face du Muséum-Aquarium, rue Sainte-Catherine.

Fresque de Bordalo II – Les 3 ours polaires

Les 3 Ours Polaires (crédit photo : trompe-l-oeil.info)

Cette œuvre de street art a été réalisée par Bordalo II, artiste urbain portugais engagé pour la défense de notre planète. Il réalise dans le monde entier des animaux géants en recyclant des déchets, dans le but de dénoncer les ravages de la société de consommation sur la nature et les espèces animales.
Il a réalisé quelque 200 œuvres à ciel ouvert, prenant l’allure de loup, renard, chouette et autres animaux, dont l’environnement est aujourd’hui mis en danger par les déchets plastiques.

L’œuvre que l’on vous présente ici représente un ours polaire géant accompagné de ses deux oursons. Le message de cette fresque est de sensibiliser les individus au réchauffement climatique, en utilisant un de ses symboles les plus tristement connus. Les ours sont en effet une des premières victimes du réchauffement climatique, qui provoque la fonte des glaces et réduit donc peu à peu la superficie de leur habitat naturel. Selon l’artiste, l’ours « illustre parfaitement l’urgence de la situation climatique ».
De plus, l’œuvre a été réalisée sur le mur d’une école maternelle, ce qui lui donne encore plus de signification et d’engagement.

L’artiste a choisi la ville de Nancy pour réaliser son premier ours polaire géant. Il a été réalisé avec des résidus plastiques, représentant les rebuts de notre société de consommation.
Ce projet est une production de la Galerie Mathgoth, dans le cadre de « Arts urbains, une saison à Nancy ».

Localisation : Façade de l’école maternelle de Didion, rue Saint-Thiébaut.

Fresque MOMO

Fresque MOMO (crédit photo : Artistik Rezo)

Elle a été réalisée par un artiste graffeur américain, MOMO, dont la spécificité est de travailler dans l’espace public avec des outils qu’il fabrique lui-même.

Cet artiste est connu dans le monde entier notamment pour ses œuvres murales à Boston (la tour John Hancock), à Bruxelles (le Millenium Iconoclast Museum of Art) ou encore pour avoir marqué son empreinte dans le quartier général de Facebook.

Cette fresque est la plus grande jamais réalisée à Nancy, avec sa taille de 520 m2. L’artiste, inspiré par l’architecture et l’emplacement de la caserne, a mis 10 jours pour la réaliser.
Le résultat est qu’avec ses lignes graphiques, elle offre une belle illusion d’optique aux passants.

C’est le musée des Beaux-Arts de Nancy qui est allé chercher ce street artiste, afin de donner des couleurs à la caserne des pompiers Joffre de Nancy.

Cette fresque ne sera visible que jusqu’en 2023, ne laissez donc pas cette occasion d’admirer l’œuvre d’un street-artiste de renom vous passer entre les doigts.

Localisation : Sur la façade nord de la caserne Joffre, juste à côté du Centre de Congrès Prouvé.


Sources :

nancy-tourisme.fr
estrepublicain.fr
chrisncy.com
nancy-tourisme.fr
france3-region.francetvinfo.fr
francetvinfo.fr