Skip to main content

Rennes est une destination en Bretagne idéale pour un week-end ou quelques jours de vacances ! Ce n’est pas pour rien qu’elle figure parmi les villes les plus agréables à vivre de France.

Les maisons à pans de bois, les ruelles pavées et magnifiques hôtels particuliers font de Rennes une ville jeune, dynamique et riche en patrimoine. En clair, vous ne devriez pas vous ennuyer !

Afin de vous faire passer un très bon séjour dans la capitale de la Bretagne, voici un petit guide des 10 lieux incontournables à visiter à Rennes et ses environs.

Pour en découvrir plus dans la ville et savoir que visiter, nous vous conseillons de consulter la liste Rennes : Que faire et voir ? Les incontournables !

Découvrez la liste Henoo

Henoo c’est l’application gratuite et collaborative qui vous permet de découvrir et partager le patrimoine qui vous entoure !

La Cathédrale Saint-Pierre de Rennes

Cathédrale Saint-Pierre – Rennes

© tourisme-rennes.com

Cet exemple unique de basilique romaine en Bretagne a été reconstruit de nombreuses fois. De style classique, elle est l’une des neuf cathédrales historiques de Bretagne.

La cathédrale a traversé les siècles et a connu de nombreux changements de style, à la fois dans son architecture extérieure et dans son décor intérieur récemment restauré.

Tout en prouesse, elle trône fièrement au cœur du centre historique, visible de loin avec ses deux tours qui culminent à près de 50 mètres de haut. Bien que son extérieur semble classique et banal, l’intérieur saura certainement vous surprendre :

De somptueux vitraux d’inspiration italienne, un mobilier unique comprenant de riches décorations et magnifiques peintures, un autel romain, voûte et coupole incroyables et deux impressionnantes orgues datant du XIXe siècle.

Ce luxe intérieur n’est pas anodin. La cathédrale fut en effet, le lieu de couronnement des ducs et duchesses de Bretagne durant des siècles. Elle est donc d’une importance historique et a accueilli des moments clés de l’Histoire de France et de Bretagne.

Les ruelles pittoresques et commerçantes de Rennes

Découvrez les petites ruelles intimistes ou rues commerçantes vivantes et animées au cœur de la ville de Rennes !

Rue du Chapitre

Rue du Chapitre – Rennes

© tourisme-rennes.com

La rue préférée des Rennais ! Bordée de maisons à pans de bois et hôtels particuliers elle charme instantanément les visiteurs et gagne les cœurs des habitants.

Tout comme sa voisine la rue de la Psalette, elle est au cœur de la cité. C’est dans ce quartier que dès le Moyen-Âge, se concentraient les élites autour de l’Evêque. Elle tire d’ailleurs son nom des chanoines : elle s’appelait autrefois la rue du Four au Chapitre. Le four, situé au numéro 16 appartenait à l’Evêché.

C’est une rue typique plongeant les curieux qui s’y aventurent dans une ambiance médiévale.

Rue Saint-Georges

La rue Saint-Georges – Rennes

© tourisme-rennes.com

La rue Saint-Georges est une très jolie rue piétonne typique de l’architecture rennaise qui garde le cadre de la Rue du Chapitre mais dans une ambiance bien plus animée. C’est une rue pavée qui concentre de nombreux restaurants, bars et commerces.

En plus des maisons à pans de bois, elle est bordée de maisons en pierre qui datent du XVIème, du XVIIème et du XVIIIème siècles.

Elle porte ce nom puisqu’elle conduisait à l’abbaye Saint-Georges, fondée au XIème siècle.

Au Moyen Âge, lorsque la capitale de la Bretagne était encore entourée de remparts, la rue était un axe de circulation par où les voyageurs entraient dans la ville après avoir traversé la Porte Saint-Georges. Cette porte aujourd’hui disparue se situait à l’emplacement de l’actuel Hôtel de Cuillé.

Une rue chargée d’histoire et dans laquelle il est plus qu’agréable de se balader ou se restaurer !

Rue Saint-Melaine

Rennes Rue Saint-Melaine

© Rennes.maville.com

La rue Saint-Melaine remonte à l’Antiquité, elle fait partie des rues les plus anciennes de Rennes. Cette jolie rue piétonne relie le quartier Sainte-Anne au Thabor, en passant par la Place Hoch.

La rue suit le decumanus antique, un axe traversant est ouest. La rue Saint-Melaine est une des seules à avoir conservé sa largeur d’origine. La présence de maisons à pans de bois témoigne de son ancienneté.

La rue porte ce nom dès 1265, Saint-Melaine est considéré comme le premier évêque de Rennes, il fut inhumé au VIe siècle dans le cimetière qui était à l’emplacement du parc du Thabor.

Rue Saint-Michel (rue de la Soif pour les intimes)

Rue de la soif Rennes

© tourisme-rennes.com

Vous êtes dans LA rue des étudiants ! Ici, ça profite, ça sort et ça boit ! Elle s’est fait une réputation au fil du temps, devenant un symbole festif de la capitale bretonne.

C’est le soir qu’elle est le plus peuplée, donc si vous êtes plutôt petites balades calmes nous vous conseillons de vous y rendre en matinée/journée. Si vous êtes plutôt fêtard, c’est ici qu’il faut se rendre !

D’ailleurs, cette réputation n’est pas nouvelle ! Le quartier Saint-Michel a toujours été un lieu de passage, depuis les origines antiques de la ville de Condate. C’était un passage obligé pour rentrer dans la ville. Des faubourgs se forment sur l’extérieur des remparts et se peuplent rapidement de cafés, auberges, hébergements…

Rue Vasselot

La rue vasselot à Rennes

© Monnuage

La rue apparaît dès le XIV ou XVème siècle.

L’origine de son nom est inconnue. Cependant, il semble que celui-ci provienne du chevalier de Rennes Yvon Vasselot, défenseur du mur de Kergus au XIVème siècle. Cette rue possède plusieurs vieilles maisons témoignant de son ancienneté.

Elle reste une ruelle animée pleine de bonnes adresses !

L’Opéra de Rennes

L'Opéra de Rennes

© L’internaute

L’Opéra de Rennes est un édifice remarquable. Cette salle à l’italienne a été dessinée par Charles Millardet et date du XIXe siècle. Il fait face à un autre bâtiment remarquable : L’Hôtel de Ville.

Le bâtiment accueille aujourd’hui essentiellement de l’art lyrique. D’une forme originale contestée à ses débuts et avec une capacité de moins de 700 places, c’est l’un des plus petits opéras de France.

Vous pouvez aussi faire des visites ou répétitions ouvertes au public qui ont lieu plusieurs fois par an.

Profitez-en pour faire un saut à lHôtel de Ville édifié en 1720 qui comprend une magnifique salle ornée de plaques de marbre où sont gravés les noms de tous les Rennais morts aux combats pour la France.

Le Musée des Beaux-Arts

Musée des Beaux-Arts – Rennes

© tourisme-rennes.com

Le Musée des Beaux-Arts de Rennes situé dans l’ancien palais universitaire dispose d’une large collection d’œuvres constituée en 1794 à partir des œuvres saisies lors des confiscations révolutionnaires dans les édifices religieux et civils de la ville de Rennes.

Par ailleurs, il doit également sa richesse au cabinet de curiosités du marquis de Robien qui y avait rassemblé une importante collection d’œuvres et d’objets de toutes époques.

Vous pourrez y admirer et découvrir tout un panel de courants artistiques qui s’entremêlent (Léonard De Vinci, La Tour, Véronèse…).

Ce musée d’art et d’archéologie vous embarquera à travers l’histoire de l’antiquité égyptienne à l’art contemporain, comprenant peintures, sculptures européennes, objets d’art provenant d’Europe, mais aussi d’Afrique et d’Amérique, antiquités régionales, romaines, étrusques, grecques…Il y en aura pour tous les goûts !

Le marché de la place des Lices

La Place des Lices et marché

© tourisme-rennes.com

Ce marché est le deuxième plus grand de France. Pas étonnant, voilà déjà quatre siècles (1622) que tous les samedis matins, les Rennais cheminent, panier en main à la rencontre de près de 250 producteurs, artisans, commerçants…

Situé sur la place des Lices, c’est près de 300 producteurs locaux qui vendent leurs produits locaux.

C’est le rendez-vous incontournable des Rennais et des touristes alors faites-y un tour et profitez-en pour admirer les demeures à pans de bois qui entourent la place !

Les Portes Mordelaises

Portes Mordelaises Rennes

© Wikipedia

Le saviez-vous ? Rennes était autrefois surnommé, « La ville rouge » ! Ses remparts renferment une longue histoire datant de l’Antiquité. La ville portait donc ce surnom en raison de la couleur brique des murs protégeant la cité.

Au Moyen Âge, on édifie sur ces restes antiques le rempart qui subsiste par endroits. Au XVème siècle, entre 1442 et 1452, il est nécessaire de défendre l’entrée de la ville et le contexte militaire des différentes guerres nécessite de s’adapter aux nouvelles menaces.

C’est pourquoi les Portes Mordelaises constituaient l’entrée principale de la ville à partir de ce siècle.

Ainsi, ces portes Mordelaises demeurent un de seuls vestiges de ces remparts aujourd’hui. Elles tiennent leur nom de la ville de Mordelles, fief important dès le XIe siècle vers lequel donne cette entrée. Autrefois, elles jouaient un rôle lors de l’intronisation des Ducs et Duchesses de Bretagne qui y prêtaient serment, elles sont ainsi surnommées portes royales.

L’une permettant le passage des véhicules, l’autre, plus étroite, celle des piétons, elles sont entourées de deux tours symétriques rehaussées de mâchicoulis et disposent d’un pont-levis.

N’hésitez pas à y faire un tour lors de votre visite du centre historique.

Le parc du Thabor

Parc du Thabor – Rennes

© tourisme-rennes.com

Bienvenue sur 10 hectares de verdure mêlant jardins à la française et jardins à l’anglaise ! À l’origine jardin potager et d’agrément des moines de Saint-Melaine, abbaye longtemps extra-muros de la ville, le parc est devenu, par développements, un des lieux emblématiques très apprécié des Rennais.

Surnommé le Central Park rennais, vous y trouverez des chemins de running, jardins botaniques, grotte, bassins et cascades, volière, roseraie, kiosque à musique… En bref, un lieu de promenade et de détente garanti !

Au printemps, le parc accueille le Festival Mythos ou vous pourrez profiter de contes, musique, du théâtre et de la gastronomie. En été de nombreux spectacles de musiques sont organisés au kiosque créant une ambiance musicale et estivale très agréable !

Un endroit parfait pour profiter des beaux jours dans la ville entre amis ou en famille !

Parlement de Bretagne

Parlement de Bretagne – Rennes

© tourisme-rennes.com

Le Parlement de Bretagne est vraiment un immanquable de Rennes !

Cette œuvre majeure de l’architecture du XVIIe siècle est un des rares lieux en France à la fois édifice principal du patrimoine Rennais, symbole de l’Histoire Bretonne et haut lieu de justice.

En 1532, le mariage des duchesses de Bretagne aux rois de France abouti au rattachement du duché de Bretagne au Royaume de France. Ainsi, la décision de créer un Parlement de Bretagne émerge en 1554.

La construction du Palais se termine en 1655 et c’est ainsi qu’il sert de Cour de Justice jusqu’à la Révolution française, c’est ici que se tenaient les séances du Parlement de Bretagne.

Un incendie détruit le Parlement en 1994, qui sera magnifiquement restauré. Il abrite alors la cour d’appel de Bretagne et la cour d’Assises d’Ille-et-Vilaine.

Ne manquez surtout pas la Grand’Chambre, pièce la plus célèbre de l’édifice, dont le plafond en bois doré est orné de toiles peintes.

Tous les soirs en été, vous pourrez assister à un spectacle d’illumination sur la façade du parlement de Bretagne.

Forêt de Brocéliande

Essé – la Roche-aux-fées

© Tourisme Bretagne

La forêt de Brocéliande est une forêt mythique imaginée par Chrétien de Troyes à la fin du XVIIe siècle.

Dans son roman arthurien « Chevalier du Lion », il s’est inspiré de la forêt « Bréchéliant » en Petite Bretagne pour créer cette forêt magique. Aujourd’hui, c’est dans la forêt de Paimpont que perdure le mythe de cette forêt magique.

A seulement quarante-cinq minutes de Rennes, la forêt fait l’objet de nombreuses légendes, telles que le roi Arthur, Merlin l’enchanteur ou encore Lancelot. C’est l’endroit idéal pour les amateurs de mystères et de lieux enchantés, parfait pour une balade en famille ! Vous pourrez même y écouter le brame du cerf !

Faites un petit tour à la fontaine de Barenton : premier lieu de rencontre entre Merlin l’Enchanteur et la fée Viviane. Tantôt guérisseuse, tantôt capable de provoquer des orages. Des générations y ont cru, et pendant longtemps s’y sont rendues en procession les années de sécheresse.

 La Roche aux Fées

Essé – la Roche-aux-fées

© Tourisme Bretagne

Dans la même ambiance, découvrez La Roche-aux-Fées, un des plus grands dolmens du pays situé à Essé. Le site est impressionnant avec ses 40 blocs de pierres formant un couloir quatre fois plus long que large.

Son nom vient d’une légende selon laquelle les pierres auraient été apportées par la Fée Viviane et d’autres fées. L’époque exacte de la construction est inconnue, mais se situerait au Néolithique (entre 3000 et .

Une petite idée de visite en amoureux : Faîtes en le tour chacun dans un sens différent, comptez les pierres, si vous avez compté le même nombre de pierre, vous serez unis pour la vie !

Nous espérons que cet article vous a plu, pour découvrir d’autres lieux à visiter en Bretagne c’est ici !

Sources :

generationvoyage.fr
voyagetips.com
wiki-rennes.fr

Camille Ngondy

Content Manager chez Henoo 🧡