Skip to main content
France

Top 5 des plus beaux châteaux de Provence

Par 1 mars 2022mai 16th, 2022No Comments

Un week-end ou des vacances prévues en Provence ? Ou simplement l’envie de (re)découvrir la région dans laquelle vous vivez ? Nous vous avons sélectionné 5 châteaux à découvrir absolument dans la région des champs de lavande.

Vous retrouverez d’autres sélections directement sur l’application Henoo ici.

Retrouvez cette sélection dans la liste les plus beaux châteaux de Provence sur Henoo, l’appli qui te permet de découvrir et partager le patrimoine qui t’entoure !

Château des Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône)

Château des Baux-de-Provence

© parc-alpille.fr

Le château des Baux-de-Provence est un château fort en ruine et un site touristique provençal majeur, situé dans le village des Baux-de-Provence. Il est classé monument historique depuis 1904. Les premiers textes que nous avons sur cet édifice datent de l’année 960 et ont permis aux historiens de retracer la longue histoire de cet édifice.

Il appartenait à la dynastie des Baux de Provence, qui marqua l’histoire de cette région par l’influence et la personnalité de ses seigneurs, rebelles et guerriers. Au Moyen Âge, la lignée des Baux était une des plus grandes familles provençales. À l’origine, les terres des Baux étaient concentrées sur les villes d’Arles et Marignane.

Situé en plein cœur de la région, le château des Baux est une ancienne forteresse médiévale campée sur son éperon rocheux. Cette situation du plateau des Baux, naturellement en hauteur et retranché, permettait d’observer les alentours et de se protéger des diverses menaces. Cela explique sans doute que le site a été habité presque en continu de la Préhistoire à nos jours.

Il a subi au cours de l’histoire de nombreuses péripéties, entre citadelle aux mains des opposants du roi et fief des rebelles, forteresse appartenant au pouvoir royal, lieu d’opposition religieuse (le village Les-Baux-de-Provence était à majorité protestante au XVIIe siècle) et place forte tant politiquement que militairement. En témoignage de sa puissance, il était dans les années 1200, maître de 79 villes ou places fortes.

Petite anecdote : Selon la légende, la maison des Baux descend du roi mage Balthazar. C’est pourquoi les armes des seigneurs des Baux comprennent une comète à seize rais d’argent, l’étoile que suivirent les rois mages, et leur devise « A l’asard Bautezar », c’est-à-dire « au hasard Balthazar ». La première mention des Baux est faite dans une charte de donation dans laquelle le nom de Pons le Jeune apparaît. Mais c’est son petit-fils Hugues qui, vers 1030, prend pour la première fois le patronyme des Baux.

Château de Sauvan (Alpes-de-Haute-Provence)

Château de Sauvan

© chateaudesauvan.com

Construit en 1720, le château de Sauvan est situé dans la commune de Mane, près de Forcalquier. Il est classé monument historique depuis 1957.
Il doit sa création à deux architectes avignonnais, Joseph Palamède de Forbin-Janson pour la construction et Jean-Baptiste Franque pour l’élaboration des plans.

Aussi appelé parfois « Le petit Trianon de Provence », son architecture typique de l’île de France est unique dans la région. Cette bâtisse représente le classique « à la française » importé dans la région.

Ayant subi les ravages du temps et de l’Histoire, l’édifice a été racheté dans les années 1980 et restauré par deux hommes passionnés qui lui ont rendu toute sa superbe. Les deux propriétaires l’ont sauvé de l’abandon et remeublé au fil des années. Le parc a également été remodelé selon les plans d’origine. Tous ces efforts lui ont valu d’obtenir le label « Jardin Remarquable » en 2005.

Le château de Sauvan réserve quelques anecdotes, dont une concernant la comtesse de galiléen Forbin-Janson qui y vécut.
Cette dernière, qui avait une réelle ressemblance avec la reine Marie-Antoinette, forma le projet de se substituer à la reine, alors enfermée dans les geôles de la Conciergerie de Paris. Mais ce fut un échec lorsque la reine lui envoya un courrier avec écrit, « je ne dois, ni ne veux accepter le sacrifice de votre vie, adieu ».
Cette lettre envoyée de la part de la Reine resta dans le château pendant de nombreuses années.

La bâtisse a servi également de cadre à de nombreux films, le plus connu étant « La maison assassinée », tiré de l’œuvre de Pierre Magnan.

Il est actuellement privé, mais les propriétaires y organisent des visites et divers évènements comme des mariages par exemple.

Château d’Entrecasteaux (Var)

Château d'Entrecasteaux

© la-provence-verte.net

Il est situé dans la ville du même nom, est une ancienne forteresse du XIe siècle qui a été remanié plusieurs fois au cours des XV, XVI et XVIIIe siècles. Aujourd’hui c’est l’un des plus important du Var.

Il contient des contreforts, salles d’armes et de garde du XIe siècle, ainsi que des oubliettes. Le jardin est un jardin à la française, dessiné par André Le Nôtre au XVIII, connu pour avoir aménagé les jardins des châteaux de Versailles, Chantilly et Vaux-le-Vicomte.

Des personnages importants vécurent dans le château d’Entrecasteaux, comme François de Grignan (gendre de Madame de Sévigné, femme de lettres du XVIIe siècle) et l’Amiral d’Entrecasteaux (envoyé par Louis XVI en expédition à la recherche de LaPérouse dans le Pacifique sud).

Après plusieurs décennies d’abandon, l’édifice fut restauré en 1974 par le peintre britannique Hugh Ian Macgarvie-Munn, jusqu’à son décès en 1981. C’est grâce à ses efforts ainsi que ceux de sa famille, que le château a été classé monument historique en 1988 et est devenu une attraction touristique de la région.

Depuis 2000, le château est réhabilité et habité par son propriétaire actuel, Alain Gayral, qui s’efforce de le restaurer et l’embellir. Il a entièrement été remeublé d’objets d’époque, meubles, tapisserie, tableaux.

Château du Roi René de Tarascon (Bouches-du-Rhône)

Château du Roi René de Tarascon

© net-provence.com

Édifié par les princes d’Anjou et comtes de Provence entre 1400 et 1435, le château de Tarascon est considéré comme l’une des plus belles forteresses de France et d’Europe grâce à sa remarquable conservation.

Il fut construit en suivant le style architectural de la Bastille, et a un style particulier se situant entre le gothique et la Renaissance.
Haut de 45 mètres, l’impressionnante bâtisse a longtemps dominé le paysage au nord d’Arles. Il marque par sa monumentalité le paysage de ce territoire entre Alpilles et Rhône.

Il a été bâti sur un îlot rocheux peu élevé en bordure du Rhône et face à la ville de Beaucaire, qui était une ville royale à l’époque. Il assurait donc la sécurité de la frontière occidentale de la Provence :

Voici deux anecdotes ayant fait vivre son histoire :

La première :

René Ier, héritier du comte de Provence, prend possession du château de 1434 à 1480. C’est d’ailleurs pour cette raison que jusqu’en 1481, il contrôlera la frontière politique du Rhône. René Ier, aussi appelé René d’Anjou, porte les titres prestigieux de roi de Naples, de Sicile, duc d’Anjou, de Bar et de Lorraine, comte de Provence et de Forcalquier.

Ce dernier n’effectue dans cette demeure que des aménagements décoratifs et de confort. À chacun de ses séjours, il en fait un lieu de rencontre, de fête et de prestige.
Des années 1700 à 1926, le château a également été un lieu d’incarcération pour détenus civils et militaires.

La seconde :

Le château a été tour à tour été utilisé comme prison, maison d’arrêt et de correction. Ses salles sont alors aménagées en cachots collectifs ou individuels. Sous la Révolution française, les partisans de Robespierre y sont exécutés en 1795.

De cette histoire, subsistent des centaines de graffitis gravés par des prisonniers du roi, comprenant des soldats catalans, des marins britanniques et hollandais, témoins des guerres euroméditerranéennes des XVIIe et XVIIIe siècles. On y retrouve surtout des gravures de bateaux médiévaux et de galères de combat.
Le recensement des graffitis à permis de dresser une typologie des nationalités des détenus, de leur provenance ou du jour de leur emprisonnement.

Ouvert à la visite à partir de 1933, le château est depuis 2008 la propriété de la commune de Tarascon.

Château de La Verdière (Var)

Chateau La Verdière

© Wikipedia

Situé entre Saint-Maximin et Manosque dans la commune de La Verdière, le château de La Verdière est une ancienne forteresse datant environ de l’an mille.

Il est le plus vaste de la Provence, avec une superficie de 5 000 m2 sur 6 niveaux. Il est également doté d’un parc de 16 hectares et il arbore les plus beaux décors intérieurs de la région.

Le château possède plus de 14 salons d’apparat, ainsi que des enfilades de chambres, cabinets de toilette et boudoirs classés. Il y a également une salle de balle de plus de 30 mètres de long, et deux spectaculaires terrasses panoramiques. Il est également classé monument historique depuis 1986.

C’est en 980 que la famille Castellane, une des plus anciennes et illustres de Provence, édifie une forteresse : la Verdière.
L’édifice a appartenu au fil du temps successivement à 3 grandes familles de la noblesse provençale : la famille Castellane, les comtes de Vintimille, la famille des comtes de Forbin. Ce sont ces trois grandes familles qui offrirent au château de la Verdière une architecture particulière née de ces différentes périodes d’aménagement.

Après des années de restaurations exemplaires qui ont permis la restauration de ses décors de gypseuses, l’édifice prestigieux est aujourd’hui considéré comme un des plus fastueux de Provence. Ses enfilades richement meublées gardent le souvenir d’un Art de vivre noble et raffiné.

NB : Les gypseries sont des décorations intérieures moulées et sculptées en gypse, qui une fois cuit et broyé, deviennent de la poudre de plâtre que l’on mélange à l’eau et qui durcit à l’air.
Le terme et la technique sont presque uniquement utilisés dans cette région.

C’est une propriété privée encore habitée, qui n’ouvre ses portes qu’en période estivale et pour les groupes sur rendez-vous au printemps.

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à télécharger l’application Henoo !


Sources :

chateau-baux-provence.com
luberon.fr
hauteprovencepaysdebanon-tourisme.fr
chateau-entrecasteaux.com
la-provence-verte.net
fr.wikipedia.org
chateau.tarascon.fr
la-provence-verte.net
wikipedia.org