Skip to main content

Noël reste la fête la plus magique de l’année. L’ambiance qu’elle dégage nous réchauffe le cœur et rassemble petits et grands dans une atmosphère féerique bercée par les chants et festins que l’on partage. Repas gourmand, décoration du sapin, échange de cadeaux, moments de partages…

Au-delà de la fête religieuse pour certains, commerciale pour d’autres, c’est la féerie, le folklore, qui fait de Noël une fête si spéciale et qui invite au rapprochement avec nos êtres chers et nous invite à la générosité avec son prochain.

Que l’on soit en famille ou entre amis, on célèbre Noël partout dans le monde, mais avec des rites et des usages différents.

Mais savez-vous quelles sont les origines de Noël ? L’histoire de cette fête et les différentes traditions qui y sont liées en Europe ?

Découvrez avec nous 5 traditions de Noël insolites en Europe, les anecdotes étranges et recettes spéciales qui y sont associées !

Henoo est une application gratuite et collaborative qui vous permet de découvrir et de partager le patrimoine qui vous entoure !

Les origines de Noël

D’où vient Noël ?

Noël tire ses origines d’une fête païenne célébrée le 21 décembre, cette fête est appelée Yule.

Bien avant l’époque romaine, on fêtait la renaissance de la nature, et l’espérance de vie nouvelle lors du solstice d’hiver.

Le 21 décembre, jour le plus court de l’année, le soleil va donc renaître après avoir décliné pendant de longs mois.

C’est la victoire de la lumière sur l’obscurité, reprise par les chrétiens quelques siècles plus tard avec le concept de la nativité, de la naissance de Jésus.

C’est pourquoi l’on décore nos demeures, nos sapins et l’on habille nos villes et villages de milliers de lumières colorées.

C’est au IIe siècle lors du développement de la religion chrétienne, que l’Eglise décide de célébrer la naissance du Christ. La date du 25 décembre fut fixée vers l’année 300 pour christianiser les rites et faire un peu d’ombre à cette fête païenne.

Pourquoi le mot Noël ?

En réalité, la France est le seul pays au monde à utiliser le mot  » Noël « . Cela proviendrait du latin, « Natalis dies » signifiant « jour de naissance », donc « jour de naissance du Christ ».

Dans la plupart des pays d’Europe, le terme a pris des sonorités différentes : Noël en France, Natale en Italie, Natal au Portugal, Navidad en Espagne… On retient toujours cette idée de naissance.

D’autres prétendent que les origines de Noël sont gauloises avec pour étymologie deux mots gaulois noio (nouveau) et hel (soleil). D’ailleurs Noël était le cri de joie poussé par le peuple à l’arrivée d’un heureux événement.

Au vu de l’entremêlement des différentes fêtes religieuses, il est assez difficile de retrouver les origines exactes du mot Noël. Dans d’autres pays comme en Grande Bretagne ou en Allemagne on parle de “messe du Christ” (Christmas) pour désigner ce jour. De même, dans les pays scandinaves, Noël se traduit par le mot Jul.

D’où vient le Père Noël ?

Le père Noël est inspiré du personnage Saint-Nicolas, vêtu de son costume rouge, de sa hotte pleine de cadeaux, sa longue barbe blanche rappelant la neige qui recouvre les maisons, des rennes attelés à un traîneau prennent la place de l’âne…

Avant de se propager en Europe, le personnage de Saint Nicolas est importé aux Etats-Unis au XVIIe siècle par des immigrés allemands ou hollandais. Il connaît une telle ampleur commerciale qu’il subit quelques transformations vestimentaires et culturelles pour se transformer en Père Noël.

Pourquoi un sapin de Noël ?

sapin de Noël

© lejournaldelamaison.fr

Les cultures nordiques nous ont aussi transmis cette tradition. L’arbre ferait référence à l’arbre-monde dans la mythologie nordique, un arbre sacré et symbolique qui prend appuie à l’aide de ses racines sur la terre et monte vers le ciel.

Cet arbre sacré relie les 3 mondes : il puise et ancre ses racines dans le monde obscur et s’élève vers le monde des humains puis le monde des Dieux, ses branches constituant un passage entre les Dieux et les hommes.

L’étoile au sommet du sapin fait référence à l’étoile polaire de la constellation de la petite ourse, d’ailleurs avez-vous déjà remarqué que cette constellation ressemble étrangement au traîneau du père noël ?

Cette tradition se développe en Europe au bout de plusieurs siècles, les premiers font leur apparition en Alsace.

Les arbres, avant d’être décorés de guirlandes lumineuses et clignotantes, étaient habillés dans les coutumes païennes de pommes rouges, bâtons de cannelle, rondelles d’oranges séchées, de noix et noisettes saupoudrées d’or, de branches de houx…

Les traditions de Noël en Europe

  1. La crèche originelle et la Befana en Italie

befana

© lepetitjournal.com

La botte italienne fête Noël en enjolivant les rues et maisons de décorations, de sapins et de crèches. Le saviez-vous ? Les origines de la crèche remontent au Moyen-Âge et viennent d’Italie dans la ville de Naples !

Chaque région du pays possède ses spécialités de Noël et chaque famille ses propres traditions. Deux desserts sont emblématiques du pays et reviennent sur les tables italiennes à Noël : le Panettone, originaire de Milan, et le Pandoro, de Vérone.

En Italie le Père Noël n’est pas le seul à faire sa petite tournée annuelle, il est accompagné du personnage de Befana, une gentille sorcière qui rend visite aux enfants durant la nuit du 5 au 6 janvier à bord de son balai volant.

Elle est recouverte de cendre puisqu’elle s’invite dans les maisons des Italiens en passant dans la cheminée tout comme son acolyte pour distribuer les cadeaux aux enfants sages et du charbon pour les cancres !

Finalement, les Italiens respectent la messe de minuit le soir du 24 décembre. C’est la tradition qu’ils respectent le plus étant un pays très croyant. Pour la petite anecdote, une coutume répandue stipule que le 31, les Italiens doivent porter des dessous rouges car cela porte chance !

2. Le Nisse en Norvège

Le Nisse tradition de Noel en Norvège

© visitoslo.com

Connaissez-vous le Nisse ? Une petite créature mythologique tirée du folklore scandinave comparable aux lutins en France.

Il est souvent représenté comme un petit homme âgé, même si dans certaines histoires on dit qu’il est capable de changer de forme.

La légende raconte qu’il protège les maisons et les familles qui y habitent, s’occupe des enfants et les protège contre la mauvaise fortune.

Pour le remercier, les Norvégiens posent un bol d’avoine sous le sapin la veille de Noël. Attention : si le Nisse ne mange pas son porridge, il se transforme en petit monstre qui fera des ravages et cassera tout dans la maison !

Une tradition spécifique en Norvège : Lille Julaften (petite veillée de Noël) Le 23 décembre, les Norvégiens se rassemblent en famille pour fabriquer une maison en pain d’épices qui sera dégustée une fois les fêtes terminées.

Le repas le jour du 24 décembre se compose généralement de côtes de porc appelées ribbe ou bien de cabillaud, de côtes d’agneaux ou de rôti de porc, toujours accompagné de juleøl, la bière de Noël.

3. La Sainte-Lucie en Suède

La Sainte-Lucie, fête suédoise avant Noël

© ambiance-noel.fr

C’est début décembre que les premières lumières de Noël éclairent la Suède, lorsque le jour s’obscurcit dès le début d’après-midi, on accroche des lampes en forme d’étoiles aux maisons, on allume des bougies que l’on pose sur les rebords des fenêtres…

Pour eux, c’est le 13 décembre que les festivités commencent à battre leur plein, ils fêtent la Sainte-Lucie, un symbole d’espoir et de lumière à la période la plus sombre de l’année.

La tradition veut également que l’on partage de vrais moments en famille, c’est pourquoi chaque année, la télé diffuse les mêmes programmes depuis 1958, les familles se réunissent autour d’un bon film en buvant du Glögg (vin chaud épicé). Le jour de Noël, les enfants attendent le Tomten (Père Noël).

Les Suédois ont aussi une tradition plutôt romantique qui s’apparente à l’Épiphanie. Le jour de Noël, les familles suédoises posent sur la table un pudding au riz dans lequel est cachée une amande. Celui qui la trouvera se mariera dans l’année, alors, célibataires, choisissez bien !

4. La bûche et les trésors de Noël en France

Bûche de noël

© Dakarvente

La bûche de Noël est LA tradition gourmande en France qui couronne les repas des festivités, ce gâteau moelleux recouvert de crème qui peut avoir de nombreuses saveurs.

Mais pendant des siècles, c’est la grande bûche de chêne qui était au cœur des festivités. Allumée dans les cheminées, crépitant dans le salon familial, la bûche de Noël brûlait au milieu des flammes et était aspergée d’eau bénite.

La tradition voulait qu’elle se consume le plus longtemps possible. Plus sa longévité durait, plus la qualité des récoltes serait abondante, telle était la croyance.

A ses extrémités étaient accrochés des fruits et de petits cadeaux. Une fois consumées, les cendres étaient, selon les régions, conservées ou dispersées autour de la maison afin de la préserver de la foudre.

Ces cendres étaient aussi réputées pour avoir des vertus médicinales.

Il existe aussi des légendes encore plus merveilleuses… Dans certaines régions de France, des trésors enfouis dont nul humain ne pourrait s’approcher réapparaissent le soir de Noël…

Les Alignements de Carnac

© OT Carnac

En Bretagne, lorsque l’horloge sonne minuit pile les menhirs, ces étranges constructions de pierres alignées qui hantent notre imaginaire breton, partent s’abreuver à la source, laissant apparaître le trésor enfoui à leur pied.

Une légende similaire au Village de Saissac dans la Montagne Noire raconte qu’à la même heure, des souterrains dont l’entrée avait disparu, s’ouvrent à nouveau laissant à la portée de tous leurs trésors cachés.

Une croyance veut que les personnes qui seraient parties avant la fin d’une messe de minuit (peut être pour partir à la quête des trésors), seraient condamnées après leur mort, à chasser des proies invisibles pour l’éternité.

5. Décorer des bateaux en Grèce

Sapin de Noël à la Grecque

© Puget.fr

À l’arrivée des fêtes, tout le monde n’a pas la même coutume de décorer un sapin.

Les Grecques, eux, ornent leur maison d’un bateau, l’emblème national. Mais savez-vous pourquoi ?

La Grèce est un pays de marins, et autrefois, lorsque le froid glacial de l’hiver régnait, les hommes partaient en mer souvent pour plusieurs semaines afin de ramener à manger à leurs familles.

En rentrant chez eux, ils découvraient de petits bateaux décorés à l’intérieur des maisons que les enfants avaient construits en hommage à leur courage.

Aujourd’hui, les plus grands bateaux sont illuminés dans les ports des villes et des villages, leur servant de lanterne dans l’obscurité mais aussi de boîte à cadeau afin d’y cacher des friandises et petits pains de Noël.

Ces traditions toutes aussi merveilleuses les unes que les autres nous mettent des étoiles plein les yeux, Henoo vous souhaite à tous un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année !

Pour découvrir d’autres traditions, légendes et anecdotes :

Poisson d’avril
Légendes sur la Bourgogne-Franche-Comté
Anecdotes sur la galette des rois


Sources :

marieclaire.fr
touteleurope.eu
maregionsud.fr
govoyages.com
jaimemonpatrimoine.fr
lepetitjournal.com