Skip to main content

Partie 2 – L’Aube & la Haute-Marne

La Champagne-Ardenne est une ancienne région française de l’est de la France, faisant aujourd’hui partie intégrante de la région Grand-Est. En forme de chaussette, elle est à ce jour une des régions les moins peuplées de France bien qu’elle soit très grande. La Champagne-Ardenne est composée de 4 départements : Les Ardennes, La Marne, L’Aube et la Haute-Marne. Blottie contre la Belgique, c’est une région plutôt plate avec peu de massifs montagneux. En revanche, elle regorge de forêts foisonnantes, de lacs et de rivières.

Nous avons découvert 6 lieux à visiter dans les départements de la Marne et des Ardennes dans cet article, nous allons maintenant découvrir l’Aube et la Haute-Marne !

Henoo est une application gratuite et collaborative permettant de découvrir et partager le patrimoine qui vous entoure !

Si vous téléchargez l’application, vous pourrez découvrir dans une liste une multitude de points d’intérêt à visiter dans cette région. Pour la découvrir, cliquez ici.

L’Aube

Maison familiale du peintre Renoir

7 Place de la Mairie, 10360 Essoyes

Maison du peintre Auguste Renoir à Essoyes en Champagne-Ardenne

© Culturez-vous

Nous quittons le poète et le chocolatier pour trouver un peintre célèbre : Auguste Renoir. À Essoyes, vous êtes invités à vivre une expérience inédite, mêlant beauté et de gaieté au cœur du village d’Auguste Renoir. Le peintre découvre le village en 1888, dissimulé entre les multiples vignobles champenois.

Amoureux de son village il traite même les parisiens de « cols raides » et décide d’acheter une maison à Essoyes en 1896. La maison des Renoir, dans le jardin de laquelle se situe l’atelier Renoir, est labellisée Maisons des Illustres. Pourquoi l’atelier est-il dans le jardin ? C’est sous l’influence de sa femme qu’il le fait construire en 1906 « pour ne pas déranger les enfants en train de jouer ».

L’atelier et la maison sont aujourd’hui accessibles au public (depuis 2017) grâce à l’association Renoir, créée en 1986 par le petit-fils du peintre, Claude Renoir, et son épouse, qui réhabilitent l’atelier 1990.

Un parcours-découverte complet vous est proposé et vous emmènera d’une exposition permanente, – l’Espace des Renoir-, à l’atelier authentique du Maître. Photographies de famille, reproductions de tableaux, extraits de films de Jean Renoir son fils…

Tout est mis en œuvre pour vous permettre de vivre une immersion totale dans l’univers de cette célèbre famille d’artistes qui semblaient garder une atmosphère paisible et chaleureuse dans leur antre, une atmosphère qui perdure !

Pour l’info, vous pouvez visiter l’une des caves partenaires « Champagnes de Renoir » ou chaque cuvée est associée à un tableau du peintre, mêlant créativité et saveurs.

Par exemple, la robe jaune dorée de la Cuvée Solera Réserve par Champagne R.Dumont & Fils évoque le tableau « Chemin montant dans les hautes herbes ».

Centre historique, quartier de la cathédrale forme en bouchon car s. La femme au baiser statue

La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Troyes

Pl. Saint-Pierre, 10000 Troyes

Cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul

© Film France

Le nombre conséquent de lieux religieux dans la ville est à l’origine de l’expression que fait on a Troyes ? On y sonne ! En effet, l’adage fait référence aux nombreuses églises qui s’y trouvent. La plus connue est la cathédrale Saint Pierre et Saint Paul.

Erigée sur plus de 400 ans et aujourd’hui inachevée, la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul est située au cœur du « bouchon de Champagne » cette forme plutôt cohérente avec la spécialité de la région est due aux anciens remparts qui encerclaient la ville.

À l’origine, c’est sûrement l’évêque St Loup qui fait édifier une première cathédrale à cet emplacement au Ve siècle. Elle sera détruite en 890 lorsque les Normands incendient la cité.

Après avoir été reconstruit dans un style roman puis à nouveau endommagée, Troyes passe par une phase dite « gothique », la cathédrale connaît alors une construction longue et mouvementée, à croire que cette cathédrale était maudite, si bien qu’encore aujourd’hui, une des deux tours ne sera jamais élevée en raison d’une crise de la foi et d’un manque de financement.

Mis à part cette construction mouvementée, l’édifice a au moins la réputation de posséder l’un des plus beaux ensembles de vitraux de France, ses 1 500 m2 de verrières et recèle un trésor :  Un coffret byzantin en ivoire pourpré datant du XIe siècle et apporté de Constantinople par les croisés en 1204.

Le trésor cache également la châsse de saint Bernard abritant les reliques (son crâne et un fémur) du père spirituel des templiers.

Vous l’aurez compris, cette cathédrale renferme une riche histoire pleine de rebondissements et de trésors cachés alors n’attendez plus pour aller la visiter !

Musée de l’outil et de la pensée ouvrière

7 Rue de la Trinité, 10000 Troyes

Maison de l'Outil et de la Pensée Ouvrière à Troyes

© Aube Champagne

Dans un monde ou les métiers dits « manuels » ne sont pas toujours appréciés et reconnus à leur juste valeur, la Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière se donne pour mission de transmettre et d’échanger autour de la richesse de tous ces savoir-faire.

En 1966, la Ville de Troyes confie l’Hôtel de Mauroy aux Compagnons du Devoir qui le restaurent et y aménagent la Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière.

Elle abrite une collection d’outils des XVIIème et XVIIIème siècles. La Maison de l’Outil est créée sous l’impulsion du Père Paul Feller (1913-1979) regroupe toutes sortes d’outils provenant de toutes les régions de France.

Elle est devenue le plus grand musée d’outils de façonnage à main au monde, pour la qualité et la quantité des collections mais aussi pour la scénographie unique, intemporelle, qu’on peut qualifier de « Louvre de l’ouvrier ».

Véritable médiation entre l’humain, l’outil et le public, la finalité première du musée est d’utiliser le passé pour comprendre le présent et construire l’avenir.

Le petit plus c’est que certaines salles sont équipées de diffuseurs olfactifs de cette façon, les odeurs nous plongent plus profondément dans l’univers du métier concerné. Donnant vie à la collection à travers les sens, outils peuvent alors nous raconter toute l’histoire qu’ils renferment.

La Haute-Marne

Mémorial Charles-de-Gaulles

Mémorial Charles de Gaulle, 52330 Colombey-les-Deux-Églises

Mémorial Charles de Gaulle

© france3-regions.francetvinfo.fr

Rendez-vous avec l’histoire du XXe siècle dans les pas de Charles de Gaulle ! Monument situé à Colombey-les-Deux-Eglises, le mémorial Charles de Gaulle est inauguré par le Président Jacques Chirac en 2006 et vient en remplacement du premier Mémorial de 1972 qui abritait jusqu’alors une exposition.

Le nouveau Mémorial inséré dans un écrin de verdure aux pieds de la croix de Lorraine, symbole de la France libre, vous offre bien plus qu’une simple présentation traditionnelle des événements marquants du siècle dernier, c’est une véritable rencontre dans l’intimité de Charles de Gaulle.

C’est dans cette commune, à la Boisserie, que ce dernier s’est installé, en 1934. Sa demeure est ouverte au public mais le mémorial vient en complément pour vivre une expérience inédite dédiée au plus illustre des Français.

La muséologie du Mémorial est impressionnante et possède une variété de supports : décors, films, écrans géants, archives sonores et audiovisuelles…

Tous ces supports ainsi que les 1800 m2 d’exposition temporaire et temporaire, vous immergent au cœur d’une autre époque historique et vous invite à « vivre l’histoire grandeur nature ».

Château d’Arc en Barrois

16 Place Moreau, 52210 Arc-en-Barrois France

Château d'Arc en Barrois

© Wikipedia

Un château féodal trônait à sa place avant qu’Adélaïde, princesse d’Orléans n’hérite du château. Il fut reconstruit en 1845 par cette dernière pour le roi Louis-Philippe Ier, son frère.

La princesse Adélaïde enjolive le site, elle y ajoute des pièces d’eau, des écuries et logements pour le personnel. À la mort de celle-ci, en 1847, le château est cédé à son filleul le prince de Joinville qui reprend le flambeau en continuant de développer et d’embellir le château.

En 1900, le duc de Penthièvre, en hérite et met le château à la disposition des blessés du front de Verdun et de l’Argonne lors de la Première Guerre mondiale.

L’édifice est restauré au cours du XXe siècle et métamorphosé en lieu d’accueil, l’État achète la propriété en 1971, sépare les forêts et les terres du château.

À présent la belle bâtisse est transformée en maison de vacances privée et offre de nombreuses chambres aux visiteurs désireux de passer une nuit princière.

Viaduc de Chaumont

43 Av. du Maréchal Foch, 52000 Chaumont

Viaduc de Chaumont

© Structurae

Pour finir cet article, mélangeons l’art et le ferroviaire avec le Viaduc de Chaumont ! Un volume de 60 000 m3 , 600m de long sur lequel se dressent 50 arches sur une hauteur de 50m, ce géant de pierre est l’un des plus remarquables ouvrages d’art du milieu du XIXe siècle en Europe, sinon du Monde.

Conçu par l’ingénieur Decomble, le Viaduc est construit en 15 mois et requiert environ 2 500 ouvriers qui travaillèrent nuit et jour à la réalisation de ce remarquable pont.

La première pierre est posée le 21 novembre 1855. Ce n’est qu’un an plus tard que la première locomotive franchit le viaduc de Chaumont, inauguré le 18 avril 1857.

En août 1944, les Allemands en retraite détruisent deux arches du viaduc, la ligne est rapidement rétablie grâce à une voie provisoire et le viaduc est immédiatement reconstruit fin 1945.

Depuis 2012, une mise en lumière spectaculaire et réfléchie est mise en œuvre, le viaduc est illuminé de 430 projecteurs de couleurs rythmées aux jours de la semaine.

Tous les quarts d’heure une nuée de lumières blanches s’accorde au passage des trains et en fin de semaine, les couleurs se fondent les unes avec les autres formant un tunnel nuancé de couleurs dynamiques. Ce viaduc est un véritable chef-d’œuvre qui a de quoi émerveiller les plus sceptiques !


Sources :

aube-champagne.com
troyeslachampagne.com
wikipedia.org
arc-en-barrois.com
petitfute.com
tourisme-chaumont-champagne.com